Windows 10 : l’impossible dernière version ?

Windows 10 : l'impossible dernière version ?Après avoir installé Windows 7 SP1 en une petite trentaine de minutes, il m’aura fallu plusieurs heures à effectuer les 2 Go de mises à jour recommandées par l’éditeur. Le système de mise à jour fourni par Microsoft est très loin des performances de la gestion des dépôts RPM et DEB sous Linux. Pour rappel, le SP1 est sorti le 15 mars 2011. J’ai donc installé 4 années de correctifs de sécurité, de mises à jour et de frameworks en tout genre.

J’ai cru comprendre que Windows 10 serait la dernière version du système d’exploitation de Microsoft pour les stations de travail. Autrement dit, dans 8 ans, au rythme actuel des mises à jours, vous aurez 4 Go de mises à jour à installer. La grande majorité d’entre nous sera alors en THD et le temps pour télécharger les 4 Go sera au minimum divisé par 10 ! Avec de telles quantités de data à télécharger, la présence d’un serveur WSUS (Windows Server Update Services) sera plus que jamais indispensable, exigeant de recourir à une machine sous licence Windows Server.

Sur le plan marketing et de la symbolique, je ne vois pas comment Microsoft pourrait rester figer sur un numéro de version et sur un nom de système. Si Windows 10 – une simple mise à jour de Windows 7 – est le dernier Windows, l’éditeur, pour se relancer, aura très certainement recours à un nouveau nom pour son système d’exploitation. Face à Android, Mac OS X, Linux, Windows 10 apparaît comme un système d’exploitation appartenant très largement au passé. Pour rappel, Windows est né en novembre 1985. Pour ma part, j’ai utilisé la 1ère fois Windows 2.0 en 1988. 30 ans en informatique, c’est déjà de la préhistoire ! ;+)

Windows  / Windows 10 Windows 7 

Commentaires

Carrément d’accord avec votre post.

Les bases de Windows sont plus que discutables.
Bon il va encore nous gonfler avec sa dette technique comme dirait un de mes patrons.

Maintenant se pose aussi l’impossible question : Comment faire ?

– Repartir (presque) de zéro comme a fait Apple en passant de l’horrible
System9 a OSX ?

– Passer sous Linux ?

– Dead end ?

Pas facile…

@Stéphane

Le problème de Windows est qu’il n’est pas particulièrement adapté pour les smartphones et les tablettes dont l’usage s’est généralisé. 70% d’entre elles fonctionnent sous Android et donc sous Linux ! Piégé.

Vous avez raison. Le tort de Microsoft est de n’avoir pas tout réécrit en passant du Windows 16 bits au Windows 32 bits. Je pense notamment à la couche SMB et au RPC.

Merde ! J’ai utilisé Windows avant toi. Je dois être très vieux…

@Nicolas

Et pourtant, du haut de mes 51 ans, je crains que je ne sois le plus vieux. J’ai séché tous mes cours d’informatique jusqu’en licence.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)