Tu seras certifiée Microsoft MCP, ma petite Emma !

Ma fille est née le 31 janvier 2014. Très vite, au travers des mots qu’elle a pu nous distiller (paella, à terre, non), nous avons compris qu’elle pourrait bientôt prétendre à passer sa certification Microsoft Certified Professional. Ma petite Emma est douée. Naturellement douée.

Tu seras certifiée Microsoft MCP, ma fille !J’ose croire qu’elle pourra être en mesure, au terme de sa 1ère année, de battre le record de ce jeune britannique de 5 ans . Avant lui, il y eut ce jeune ressortissant indien qui, à l’âge de 9 ans, parvint assez facilement à obtenir sa certification Microsoft Certified Technology Specialist. Braves bêtes ! Que penser, dans de telles conditions, de ces jeunes – et aussi de moins jeunes – qui, au bout de plusieurs tentatives, sont parvenus péniblement à passer leur certification Microsoft ?

Sous tutelle artificielle

Par voie de conséquence, quelle valeur donner à un certification obtenue par un enfant de 5 ans qui ne comprend pas grand chose au monde dans lequel il vit, à ce qu’est une entreprise et au rôle qu’y joue l’informatique ? Face à un employeur, doit-on encore se référer à un QCM pour les bas de plafonds ? Selon moi, la réponse est non. Définitivement non ! Ce serait même une erreur lourde que de le faire. Mais, comme le disait Audiard, « les cons, ça ose tout et c’est même à ça qu’on les reconnaît ! » Les certifications sont un business. Elles ne confèrent, hélas, aucune compétence particulière.

Windows  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)