Microsoft Store : la mort des revendeurs ?

Le contexte de crise économique mondiale peut-il avoir provoqué l’accélération de l’ouverture des boutiques virtuelles des éditeurs de logiciel  ?

En l’espace d’un peu plus d’un mois, Microsoft vient d’ouvrir ces magasins virtuels, Microsoft Store, dans les plus grands pays du monde. Il s’agit d’un tournant à plus d’un titre. Depuis sa création, la firme de Redmond s’est toujours appuyée sur un réseau de partenaires qui ont fait toute sa « réputation ». L’éditeur est un des premiers à avoir donné un corpus à la stratégie du gagnant-gagnant… sur le plan commercial.

Quelle politique de prix ?

L’image de la marque est suffisamment enracinée aujourd’hui pour que Microsoft ait décidé de prendre le risque de court-circuiter son réseau de revendeurs. Dans un contexte tendu en termes de demande, la captation de la marge par des réseaux d’intermédiaires contribue à freiner la baisse des prix. Le choix de l’éditeur est sans appel. Là où il propose Windows Vista Edition Familiale Basique à 185 euros, Ldlc – l’une des plates-formes de eCommerce les plus compétitives – propose le produit à 199 euros, soit 7% de moins tout de même ! La version OEM proposée sur Ldlc à 110 euros reste attractive. Ce type de licence pose toutefois le problème d’être attaché à un matériel : ordinateur ou disque dur.

La croissance du commerce électronique dans une période de crise économique avérée fait des envieux. Les éditeurs prennent toutefois un risque de pousser les revendeurs vers d’autres solutions. Mac n’a pas fait le même choix que Microsoft puisque les prix constatés sur AppleStore sont exactement identiques à ceux de la Fnac sur les mêmes types de produits.

Une opportunité pour les concurrents !

A force de cannibaliser les marchés, le risque n’est-il pas  pour les éditeurs que leurs partenaires traditionnels ne fassent à terme le choix de l’open source ?  Mandriva, Suse, Ubuntu, Red Hat notamment ont, en s’appuyant sur un réseau de partenaires commerciaux, une belle carte à jouer. Sauront-ils en profiter compte tenu aujourd’hui de la maturité des systèmes Linux ?

Source : 01Net

Windows  / Linux Microsoft Open Source 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)