Mise à jour vers Windows 11

Je n’ai pas été particulièrement conquis par Windows 11, qui n’est au final qu’un nième relooking d’interface sans réelle innovation.

A l’occasion de votre migration vers la nouvelle version du système d’exploitation de Microsoft, vous allez devoir prendre quelques précautions relatives à la présence du module TPM 1.2 ou supérieur. Ce composant matériel – que vous pouvez activer ou désactiver au niveau de l’UEFI de votre machine – est notamment utilisé à des fins de cryptographie par Bitlocker. J’ai, pour ma part, choisi de le désactiver et de ne pas l’utiliser du fait que la clé de chiffrement est intégré au matériel.

Vérifier la présence de ce module TPM

Pour contrôler la présence de ce composant, vous pouvez utiliser la console Windows tpm.msc.

Console Windows tpm.msc

L’autre solution consiste à utiliser l’excellent gratuiciel HWInfo. Hélas, n’ayant pas activé le TPM au niveau de l’UEFI de ma carte-mère, vous ne pourrez pas voir, dans la copie d’écran ci-dessous, la présence de ce module dans les composants ACPI appartenant à la carte-mère (Motherboard > ACPI Devices).

HWInfo

Mise à jour vers Windows 11 sans module TPM

L’astuce consiste sur votre Windows 10 à ajouter la clé HKLM > SYSTEM > Setup > MoSetup et la valeur DWORD AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU à 1 dans votre registre que vous pouvez éditer à l’aide de la commande regedit.exe.

HKLM > SYSTEM > Setup > MoSetup > AllowUpgradesWithUnsupportedTPMOrCPU (DWORD) > 1

Windows  / Windows 11