Déploiement avec VirtualBox et RescueZilla

Le temps d’installation d’une station de travail Windows 11 comprend 3 étapes :

  1. l’installation du système d’exploitation, rapide à la condition de disposer d’un SSD ou d’une NVMe et accessoirement d’un bon processeur ;
  2. l’installation des logiciels tiers ;
  3. la configuration du système (minimisation des services, désactivation de la télémétrie, réglages de la confidentialité), des logiciels et tout particulièrement des navigateurs, en y installant les extensions qui vont bien.

J’ai beau être rapide : au final, cela me prend environ 1h 30 au total. Je pourrais utiliser WDS et MDT. Je trouve qu’il s’agit de véritables usines à gaz sur lesquelles il faut déployer beaucoup d’énergie pour en avoir la maîtrise.

Dans le cadre du repair café que nous animons à Saint-Eloi-de-Fourques, le 3e jeudi du mois, nous sommes très souvent amenés à réinstaller complètement les machines. Après réflexion, j’ai trouvé une solution qui nous fera gagner un temps fou.

Installer Windows 11 dans une machine virtuelle

Disposant de VirtualBox sur ma station de travail, j’ai créé une machine virtuelle Windows 11 à l’aide du logiciel de virtualisation, désormais édité par Oracle. Je rappelle que le produit est soumis à des conditions de licence.

Choisissez une taille de disque de 64 Go que vous pourrez redimensionner à chaud sur le disque de boot de la machine physique, une fois l’image restaurée à partir des RescueZilla.

sysprep avant le clonage

Avant de cloner la machine virtuelle avec RescueZilla, j’ai pris soin d’exécuter la commande sysprep :

c:\windows\system32\sysprep\sysprep /generalize /oobe /quiet /shutdown

Je vous renvoie à cet article pour avoir un panorama complet de l’utilisation de la commande sysprep en vue d’un déploiement.

RescueZilla pour disposer de l’image de la machine virtuelle

Après avoir téléchargé l’image ISO de RescueZilla qui offre une interface friendly user à CloneZilla, vous devez configurer votre machine virtuelle pour qu’elle lance RescueZilla. Allez, par un clic droit, dans Configuration.

VirtualBox > Configuration

Puis, dans Stockage, sélectionnez comme Lecteur optique votre image ISO en cliquant sur l’icône à droite de la liste déroulante.

VirtualBox > Configuration > Stockage

N’oubliez pas dans Système d’indiquer que vous démarrez votre système en changeant l’Ordre d’amorçage.

VirtualBox > Configuration > Système

RescueZilla est un Live CD, comme on les appelle encore parfois, construit sur une Ubuntu Jammy 22.04 LTS. Cette distribution Linux utilise l’environnement KDE.

RescueZilla

Elle dispose d’une interface francisée.

RescueZilla > Français

Choisissez Démarrer RescueZilla.

RescueZilla > Démarrer RescueZilla

Cliquez sur Sauvegarder pour créer l’image de votre machine virtuelle.

RescueZilla > Bienvenue > Sélectionnez une option

Sélectionnez le disque à sauvegarder en vous aidant par l’observation de la taille.

RescueZilla > Sauvegarder > Sélectionner le disque à sauvegarder

Vous disposez alors d’un résumé des différentes partitions. Veillez à ce qu’elles soient toutes sélectionnées.

RescueZilla > Sauvegarder > Sélectionner les partitions à sauvegarder

Envoyez l’image de votre disque sur un partage réseau de type SMB/CIFS (comme dans l’exemple ci-dessous), NFS ou SSH. Pour un partage SMB/CIFS, le nom de domaine d’une station de travail ou d’un serveur autonome Windows ou d’un serveur Samba est le nom de la machine.

RescueZilla > Sauvegarder > Sélectionner le disque de destination

RescueZilla crée alors un point de montage correspondant au partage ci-dessus, de manière à pouvoir vérifier à partir de la distribution Linux si l’image a bien été créée.

RescueZilla > Sauvegarder > Sélectionner le dossier de destination

Donnez un petit nom au dossier de destination qui recevra l’image de votre système Windows. Dans ce répertoire créé ici sur le partage SMB/CIFS, vous trouverez toutes les données et métadonnées associées à la sauvegarde.

RescueZilla > Sauvegarder > Nommer votre sauvegarde

Je choisis toujours un taux de compression médian.

RescueZilla > Sauvegarder > Personnaliser les paramètres de compression

Une petite confirmation s’impose avant de lancer la sauvegarde de l’image de votre disque de machine virtuelle.

RescueZilla > Sauvegarder > Confirmer la configuration de la sauvegarde

14 minutes pour 64 Go.

RescueZilla > Sauvegarder > Résumé de la sauvegarde

Windows /