Tablette tactile : c’est toujours Windows qui gagne à la fin !

Tablette tactile : c'est toujours Windows qui gagne à la fin !Ma femme m’a exprimé, cette année, le souhait de disposer d’une tablette. Ce doit être maintenant à l’occasion de la Noël 2014 que je lui avais offert téléviseur et Intel Computer Stick HDMI pour qu’elle se sente appartenir à l’espèce homo numericus. Le souci est que c’est aujourd’hui ma fille qui est la plus grosse utilisatrice de ce machin. Et comme il ne peut y avoir deux utilisateurs simultanés, la question se pose de disposer d’un nouveau machin.

Alors j’ai cherché. Je voulais une tablette Linux un peu costaude pour, au besoin, y installer du Wine. J’ai bien trouvé des ordinateurs portables disposant d’écrans tactiles équipés de Microsoft Linux OS (???), un système d’exploitation qui ressemble étrangement à Windows. J’avais été très échaudé par mon Ubuntu Phone BQ Aquaris et il était hors de question de lui offrir une telle bouse sur le plan fonctionnel.

De guerre lasse, je me suis intéressé aux tablettes tactiles équipées de Windows 10 et je suis tombé sur un modèle Asus 90NB0BK1-M02250 disposant d’un clavier amovible et d’un Windows 10 familial 64 bits pré-installé au prix de 350 euros. Après quelques menus réglages, la tablette consomme 1 Go de RAM et 1% de CPU au repos. Je l’ai mise en fonction hier midi et, ce matin, elle dispose de 52% de batterie, malgré les installations de Firefox, Thunderbird, VLC, XnView, Molotov, Captvty, Acrobat Reader, 7-zip, Skype, Bleachbit, malgré le paramétrage du pare-feu, des paramètres de confidentialité et de l’activité résidente via Autoruns. Je vais ce matin installer un LibreOffice.

Matériel  / Tablette tactile Windows 10