Problème de clé USB et Linux à la rescousse

Chez SanDisk, des gros malins !?D’un coup d’un seul, ma femme n’a plus eu accès au contenu de sa clé USB, après qu’elle a tenté d’y transférer le contenu du dernier album de Yom. Une clé de 128 Go. Impossible d’accéder au contenu de la clé, ni de la reformater sous Windows. Si elle n’avait pas cette chance – ou cette malchance – de vivre avec un informaticien connaissant Linux, elle aurait mis cette clé USB SanDisk à la benne.

J’ai donc mis la clé sur le Raspberry de mon fils Mathis et, là, ô miracle, le contenu s’est affiché dans le gestionnaire de fichiers de ma Ubuntu MATE. Il indiquait que la partition était de type FAT32. Et comme ma femme avait dépassé la limite des 4 Go en terme de taille de fichier, le contenu de sa clé n’était donc plus accessible sous Windows.

Partitionnement et formatage en NTFS

J’ai d’abord démonté la clé avec umount. Puis, avec fdisk, j’ai supprimé la partition, recréer la table de partitions et j’ai reformaté la clé avec la commande mkfs.vfat. Vive Linux ! L’incident est clos. Il est impossible sous Windows de formater la clé autrement qu’en NTFS ou en extFAT, incompatible avec le lecteur USB de la voiture de ma femme.

Disques durs  / Clé USB