Incompatibilité Linux du Raid 1 avec le contrôleur Serial ATA II Intel Ich7-r

Y a des jours comme ça où on en viendrait à jeter Linux avec l’eau du bain. Hier, nous avons tenté désespérément d’installer un Linux en mode RAID 1 sur un contrôleur Intel Serial Ata II ich7-r.

Incompatibilité Linux du Raid 1 avec le contrôleur Serial ATA II Intel Ich7-rAprès avoir constitué le Raid 1 par le Bios de la carte-mère Asustek, nous avons essayé d’installer 6 distributions différentes : OpenSuse, CentOs, Fedora, Mandriva, Debian et Kubuntu. Mention spéciale à Mandriva qui est allée le plus loin, nous amenant à croire que nous avions « gagné ». Au final, après 4 heures perdues, nous dûmes revenir un mode de fonctionnement normal du contrôleur Serial ATA II… sans Raid. Il semblerait que le driver fourni par Linux ne supporte pas ce Raid très particulier. Malgré l’institution du Raid, Linux continue de voir 2 disques. Ce problème, je l’ai également rencontré sur l’une de mes machines et à l’époque, je dus faire demi-tour vers le petit monde des gens heureux.

Derrière cette mésaventure qui aurait amené certains à renoncer à Linux, disons que se cachent des problèmes distincts.

Les constructeurs produisent de plus en plus de composants au point où, malgré toute sa bonne volonté, la communauté n’est plus en capacité de fournir . Par ailleurs, de nombreux problèmes de propriété intellectuelle se posent, l’industrie cherchant à se protéger. Enfin, je crois fondamentalement que les fabricants n’ont que faire de Linux. A titre d’exemple, avec la carte AsusTek, nous avions les drivers Linux des cartes réseaux et de la carte son. Pour le son, il s’agissait d’une version obsolète d’Alsa ! En revanche, pour le contrôleur RAID sous Linux, c’est « Démerdez-vous… c’est pas notre problème !« .

L’erreur que nous avons commise est de ne pas avoir vérifié la compatibilité du matériel avec Linux. Pour l’heure, il n’existe pas de base centralisée. Il faut passer par les HCL des éditeurs des différentes distributions :

Et puis, il y a ça : Hardware for Linux. Un cloug comme le libre sait nous en faire… roulé sous les aisselles ! (merci Bernard)

L’enseignement de tout cela est que le choix du matériel conditionne en grande partie le choix de sa distribution. Depuis 1999, je l’avais très largement compris alors que d’autres s’obstinent – bêtement – à travailler sur la même distribution.

Tout cela est profondément désespérant : pas de Hcl officielles Debian, Ubuntu, Slackware, Gentoo. Rien n’est normalisé et chaque éditeur, au nom de principes pour les uns et du business pour les autres, n’a aucun intérêt à normaliser quoi que soit. Pour certains d’ailleurs, le voudrait-il qu’il n’en aurait sans doute pas les moyens !

Et puis, il y a les forums et Google qui ne sont d’aucune utilité. On y perd un temps fou, nous amenant à croire au Père Noël alors que notre intuition nous dit tout le contraire. Tout ce temps perdu finit par amener légitimement à rester sur Windows. Le temps improductif passé à gober les mouches et à attendre la sainte Providence obère nos coûts. Eh bien, oui, il est des jours où le choix de Linux nous désespère. Je me demande si l’attitude la plus rationnelle dans certaines circonstances n’est pas de brûler un cierge ! Sous Vista, c’est encore bien pire. Tout cela n’est pas pour me rassurer !!!

Disques durs  / Formateur Linux Linux 

Commentaires

Je viens de passer une journee a installer Centos 5.5 64bits (juste la virtualisation 10-15min. d’install) impossible a booter sur le RAID 1 materiel. Fedora est passe a la 4eme install. Si quelqu’un a une idee, car je ne passerais pas sur Zindozs.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)