WordPress : faire face à la montée en charge

WordPress : faire face à la montée en chargeConfronté à des problèmes de charge depuis quelques mois au niveau de mes deux « gros » sites WordPress, j’ai enfin compris les problèmes que j’attribuais, à tort, à des dénis de service.

Malgré tous les réglages effectués au niveau Apache et MySQL, malgré tous les plugins,  j’ai régulièrement des montées en charge qui m’amènent à rebooter le serveur sur lequel j’héberge ce site, après avoir consommé les 2 Go de RAM et 1 Go de Swap. J’ai même cru au départ qu’il s’agissait de problèmes liés à ma distribution Linux.

Plan d’actions

La 1ère erreur que j’ai commise, c’est de rediriger les erreurs 403 et 404 sur une page dynamique, en l’occurrence la page d’accueil de mes sites. Aujourd’hui, les spammeurs au niveau des pages de commentaires que je suis parvenu à contrer efficacement sont redirigés vers une page statique, moins consommatrice de ressources.

Le 2e plan d’action que j’ai entrepris depuis près d’un mois, c’est d’éliminer toute une partie du trafic à partir des user agents collectés dans les logs Apache. Les adresses Ip liées à ce trafic parasite sont aujourd’hui consignées dans mon fichier Iptables. Difficile à réaliser sur des serveurs mutualisés !!!

Le 3e élément – c’est à mon avis le plus important – tient à l’explosion des mots-clés que j’associe à mes articles. 4403 étiquettes pour 1381 articles ! Le problème vient du fait que le crawl des moteurs de recherche se fait sur tous les mots-clés multipliant par 3 de ce fait leurs passages incessants sur ce site.  Je vous conseille d’ailleurs de réfléchir au maintien de mots-clés qui n’ont rien à voir avec les contenus que vous proposez dans un objectif de mise en silo de vos contenus si chère à Laurent ! ;+)

Le 4e point tient aux fils RSS et à la pagination des contenus. Le 1er conseil que je vous donne est de tronquer vos flux, en les limitant à 10 articles maximum. Tout en incitant vos lecteurs à lire vos contenus, vous éviterez également des requêtes incessantes sur vos flux qui pourraient contribuer à effondrer les temps de réponse de votre site ! Concernant la pagination, c’est sensiblement la même chose. Une page d’archives avec 10 articles pèse bien plus lourd qu’une page n’en proposant que 5.

WordPress : faire face à la montée en charge

Le 5e problème que j’ai identifié tient aux plugins utilisés. Je vous ai fait part de problèmes rencontrés avec le plugin Google XML Sitemap pour générer le fichier sitemap.xml. Je suis passé depuis à All In One SEO Pack. Je vous incite également à réduire le nombre de liens similaires associés à vos articles produits par YARPP. Je les ai réduits à 3 afin d’éviter la multiplication du crawl par les moteurs.

Le dernier point que je voudrais soulever, c’est l’impact du choix du thème et le nombre de fichiers utilisés. Ajoutons-y le nombre de plugins utilisés, qui augmentent le nombre de CSS et de Javascripts.

WordPress  / All in One SEO Pack Consultant SEO Erreur 403 Erreur 404 Formateur LAMP Formateur WordPress Google XML Sitemaps Lamp Wordpress 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)