Suis-je un troll libriste ? Pas seulement.

Suis-je un troll libriste ? Pas seulement.Même si je pense ne pas en avoir le physique, je souscris assez bien à la qualification de troll libriste dont vient de m’affubler Cyrille avec une certaine justesse. Il a réussi à remettre un euro dans le nourrain ! J’adore lire Cyrille que j’espère voir, un jour proche, dans la vraie vie. Ce don de mettre en pétard nos « gauchiards » auto-proclamés (Cyrille parle plus gentiment de gauchistes), je le dois à ma mère, qui a su me transmettre un certain goût, voire un goût certain pour la provocation.

A contresens sur le sens

J’aime, par dessus tout, casser les codes, les idées reçues, les tautologies, les truismes. La croyance de certains libristes dans le fait communautaire m’attriste profondément. Toute proportion gardée, elle me rappelle ces jeunes paumés qui se convertissent au salafisme, revendiquant haut et fort leur identité libriste tombée du ciel. L’esprit communautaire – jamais très loin du communautarisme – est une dérive ! En fait, Linux et le logiciel libre sont devenus l’expression du marché. Prenez le temps de relire ces articles, si vous avez quelques minutes à perdre :

Mozilla et LQDN

Ce que je déteste par dessus tout, je crois, ce sont les impostures. Je dénonçais, il y a quelque temps, la dérive de Mozilla sur la vie privée. Je tiens à préciser que je me suis remis à utiliser exclusivement Firefox après une période de purgatoire en compagnie de Chromium. J’ai évoqué récemment l’imposture de la Quadrature du Net à mener une action de groupe contre les GAFAM, à coup de publications sur Youtube, Twitter et Facebook. De qui se moque-t-on au juste ?  Quels ont été les résultats tangibles de cette association sur le vote de la loi HADOPI, LOPPSI, le Paquet Télécom, les traités ACTA et CETA, les lois anti-terroristes, la loi renseignement, etc ? Certes, si LQDN n’existait pas, il faudrait l’inventer. Le système a toujours eu besoin d’idiots utiles. Je pourrais encore vous parler de ce moment singulier où Mozilla avait envisagé – très sérieusement – de lourder Thunderbird ! J’adore le brame du libriste lorsqu’il se sent cocu.

Sécurité et SEO

Mon goût pour le troll ne s’arrête heureusement pas au logiciel libre. Il concerne d’autres domaines comme la sécurité informatique. D’autres articles ont déchaîné les passions. Sur la supériorité auto-proclamée des systèmes Linux en matière de sécurité. Certes, les choses sont moins vraies aujourd’hui avec les Common Groups ! En 2016, les failles du noyau Linux dépassaient de très loin celles observées au niveau des systèmes Windows. J’ai beaucoup aimé mon « dialogue » avec le Capitaine GlouGlou dans un billet sur les marqueurs de l’incompétence en matière de sécurité informatique. Paix à son âme ! Il est retourné au pôle Nord, où il boit la tasse dans son igloo du fait du réchauffement climatique.

En SEO, j’ai aussi beaucoup trollé. J’ai mis en évidence que la majorité des référenceurs était de gros, très gros branleurs. J’ai eu droit, dans les commentaires et sur Twitter, à l’escadrille des huns compétents du SEO !

Le reste

A part ça, surtout, j’écris, j’informe, je documente, je tutorise, je produis. je suis du genre besogneux… là où mes « amis » libristes n’en foutent pas une ramée ou presque, en dehors d’exprimer leur détestation pour tous ces hommes qui n’ont pas les mêmes idées qu’eux. René Girard aurait plutôt parlé de modèle-obstacle. Heureusement pour nous, il peut exister ici ou là quelques exceptions qui viennent nous confirmer la règle.

 

 

 

Logiciel libre  / Communautarisme Firefox Linux LQDN Mozilla Sécurité informatique SEO Troll 

Commentaires

Je suis plutôt du côté « libriste » même si le mot ne me plait pas trop (j’sais pas quoi mettre à la place) En gros j’utilise le plus possible de l’open source, L’esprit communautaire n’interdit pas d’être objectif ou alors c’est des œillères que nous avons et là je te rejoins à 100%. Quand Mozilla fait une énOrme connerie faut le dire haut et fort et tant pis pour les Moutons de Panurge qui restent dans le déni, l’Art de l’esquive, une incapacité psycho à accueillir ce qu’il se produit. Tout ça ressemble bien à un dogme…

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)