Le paquet Mysql-Server : exemple de contorsion sous Debian et Ubuntu

Le paquet Mysql-Server : exemple de contorsion sous Debian et UbuntuMa venue « forcée » sous Ubuntu ne m’empêche de dire tout le mal que je pense de cette distribution et de sa grande sœur, Debian, que j’ai, pour ma part, arrêté de déployer en environnement serveur !!!

Là où le comportement des paquets RPM sous CentOs ou Fedora ou Red Hat respectent les standards, les éditeurs de paquets de Debian produisent des choses quelque peu ésotériques. Je prends exemple sur le paquet mysql-server qui pose un script de lancement /etc/init.d/mysql et un fichier de configuration /etc/mysql/my.cnf parfaitement spécifiques. La raison ? Permettre les mises à jour !!!

Je vous recommande ces quelques petites manœuvres afin de vous affranchir de la tutelle des concepteurs du paquet.

MYADMIN="/usr/bin/mysqladmin --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf"
par
MYADMIN="/usr/bin/mysqladmin -u root --password=votre_mot_de_passe"
if mysqld_status check_alive warn; then
  log_end_msg 0
  #Now start mysqlcheck or whatever the admin wants.
  output=$(/etc/mysql/debian-start)
  [ -n "$output" ] && log_action_msg "$output"
else
  log_end_msg 1
  log_failure_msg "Please take a look at the syslog"
fi

MySQL  / Debian Linux MySQL Ubuntu Server LTS 

Commentaires

Plus de Debian en serveur ???
Les raisons, lassé des .deb trop debiannisé ?
Ton avis m’intéresse.

J’ai eu de nombreux déboires avec la configuration de paquets Debian : Apache, Squid, etc. Je crois que cette distribution reste par nature Friendly User. Les distributions telles que CentOS sont plus pures, moins chargées quant à la quantité de services qui s’y exécutent.

Sous prétexte de sécurité, le comportement de Debian en vient à devenir complètement illisible. Mon détour forcé par Ubuntu me confirme dans cette réalité.

D’habitude, je n’aurai même pas commenté, mais là, c’est vraiment trop gros…

D’une, vous recommandez d’inscrire le mot de passe de l’utilisateur root de MySQL dans un fichier init.d, qui a pour permissions rwxr-xr-x, autrement dit LISIBLE PAR TOUT LE MONDE ! C’est une blague, j’espère ?

Un peu de lecture : http://fixunix.com/debian/517206-who-debian-sys-maint.html

De deux, j’ai quelques années d’expérience de plus que vous de Linux, et je ne crois pas avoir trouvé distribution plus stable et plus sensée que Debian (et j’en ai essayé un paquet), et apparement, je ne suis pas le seul à penser cela. Mais vous devez sans doute avoir raison contre tous…

« Les distributions telles que CentOS sont plus pures, moins chargées quant à la quantité de services qui s’y exécutent.  »

C’est bien la confirmation que vous dites à peu près n’importe quoi. Ma Debian démarre avec 10 services tout au plus. Regardez du côté de RedHat ou pire encore, Fedora, et revenez voir. Toujours est-il que ce billet met en doute vos « sérieuses compétences »…

@Jean

Vos propos sont ceux d’un supporter. J’ai moins de 10 services qui tournent sous CentOS en dehors des services qui s’exécutent pour des raisons de prod. Ecoutez… si vous avez 10 ans de Linux au travers de Debian, sans jamais avoir changé de version, peut-on avoir de l’expérience sur Linux. Pour ma part, je travaille sur Suse, OpenSuse, Ubuntu, Mandriva (un peu moins maintenant), Red Hat, Fedora, Centos et Debian que j’abandonne petit à petit parce que OUI, les paquets sont toujours faits de manière spécifique. Je vous le reconnais : je n’ai pas l’esprit Debian. de façon, plus générale, je n’ai pas l’esprit sectaire à m’enfermer dans une distribution !

NB Quant au compte root, il est en localhost. Je vous rappelle que, par défaut, en dehors de Debian qui vous demande de mettre un mot de passe sur le compte root, le paquet officiel, c’est root en localhost sans mot de passe.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)