Le paquet Mysql-Server : exemple de contorsion sous Debian et Ubuntu

Le paquet Mysql-Server : exemple de contorsion sous Debian et UbuntuMa venue « forcée » sous Ubuntu ne m’empêche de dire tout le mal que je pense de cette distribution et de sa grande sœur, Debian, que j’ai, pour ma part, arrêté de déployer en environnement serveur !!!

Là où le comportement des paquets RPM sous CentOs ou Fedora ou Red Hat respectent les standards, les éditeurs de paquets de Debian produisent des choses quelque peu ésotériques. Je prends exemple sur le paquet mysql-server qui pose un script de lancement /etc/init.d/mysql et un fichier de configuration /etc/mysql/my.cnf parfaitement spécifiques. La raison ? Permettre les mises à jour !!!

Je vous recommande ces quelques petites manœuvres afin de vous affranchir de la tutelle des concepteurs du paquet.

MYADMIN="/usr/bin/mysqladmin --defaults-file=/etc/mysql/debian.cnf"
par
MYADMIN="/usr/bin/mysqladmin -u root --password=votre_mot_de_passe"
if mysqld_status check_alive warn; then
  log_end_msg 0
  #Now start mysqlcheck or whatever the admin wants.
  output=$(/etc/mysql/debian-start)
  [ -n "$output" ] && log_action_msg "$output"
else
  log_end_msg 1
  log_failure_msg "Please take a look at the syslog"
fi

MySQL  / Debian Linux MySQL Ubuntu Server LTS