Finalement, Ubuntu Mate

Finalement, Ubuntu Mate

Des habitants de mon village avaient chez eux un ordinateur installé avec une Mint 17.2. Jeudi soir, je leur ai installé Zoom avec peine, pour que leur enfant puisse suivre des séances d’orthophonie avec le médecin. A cette occasion, j’ai constaté que toute la gestion de paquets était sur le carreau. En vue d’une réinstallation complète de leur machine, j’ai donc dû choisir entre une Linux Mint et une Ubuntu Mate, de manière à ce qu’ils ne soient pas trop dépaysés. Et une fois encore, j’ai préféré l’original à la copie et j’ai donc opté – à tort ou à raison – pour Ubuntu.

Ma 1ère tentative d’installation sur le disque de 1 To a foiré lamentablement, sans que j’en comprenne la raison. J’avais opté pour un partitionnement composé d’un swap de 2 Go, d’une partition / en xfs de 64 Go et d’une partition /home en btrfs pour tout le reste. Du coup, j’ai, lors d’une 2e tentative, fait le choix d’un partitionnement automatique sans LVM. Au final, le disque, prenant en charge l’UEFI, a été partitionné comme suit :

Partition Système de fichiers Taille Point de montage
/dev/sda1 Amorçage Bios 1 Mo  
/dev/sda2 fat32 513 Mo /boot/efi
/dev/sda3 ext4 993 Go /

J’ai dû réinstaller à partir des dépôts de la distribution les paquets evince en lecteur PDF, wine64 comme émulateur Windows, libreoffice en tant que suite bureautique, vlc pour la prise en charge des fichiers multimédia, krita pour la retouche d’images, xsane et sane pour la scannérisation, eog comme viewer d’images:

apt update ; apt upgrade ; apt install evince wine64 libreoffice vlc krita sane xsane eog eog-plugin*

J’ai ajouté les paquets Zoom, Skype et Teams installés avec gdebi, après les avoir téléchargés sur la machine.

Dans Firefox, j’ai mis Qwant comme moteur par défaut et installé les extensions suivantes :

Ubuntu  / Ubuntu