Solus : une solution à éviter… pour l’instant !

J’ai téléchargé il y a deux jours Linux Solus. Il ‘agit d’une distribution créée en 2015 par un irlandais. Je viens de l’installer. Et, pour faire simple, je vous la déconseille !

Le partitionnement

Lors de l’installation de la Solus, l’installeur m’a proposé le partitionnement automatique ou d’interrompre l’installation, afin de partitionner le disque de destination à ma convenance au préalable.

Install Solus > Automaticall partition

En mode automatique, Solus crée un swap de près de 1 Go (50% de la RAM dans mon cas) et il affecte le reste au point de montage / en ext4.

Gparted > Solus > Manually Partition

Paramètres régionaux, mot de passe, clavier et paf le chien !

Comme l’installeur m’a refusé la saisie d’un mot de passe simple, j’ai fait compliqué. Alors que j’avais choisi les paramètres régionaux et le clavier en français au cours de l’installation, j’ai eu la très mauvaise surprise de redémarrer dans la langue de Shakespeare et en Qwerty. Inutile d’essayer de passer en mode single au démarrage de Grub, la Solus ne permet pas d’activer le compte root lors de l’installation.

J’ai eu beau essayé d’activer les paramètres régionaux français au niveau de l’interface graphique… rien n’y a fait !

A part ça, l’interface de la Solus est plutôt sympa. Dommage que je n’ai pas pu aller plus loin. Le gestionnaire de paquets est eopkg.

Linux Solus

Linux  / Linux