Solus : une solution à éviter… pour l’instant !

J’ai téléchargé il y a deux jours Linux Solus. Il ‘agit d’une distribution créée en 2015 par un irlandais. Je viens de l’installer. Et, pour faire simple, je vous la déconseille !

Le partitionnement

Lors de l’installation de la Solus, l’installeur m’a proposé le partitionnement automatique ou d’interrompre l’installation, afin de partitionner le disque de destination à ma convenance au préalable.

Install Solus > Automaticall partition

En mode automatique, Solus crée un swap de près de 1 Go (50% de la RAM dans mon cas) et il affecte le reste au point de montage / en ext4.

Gparted > Solus > Manually Partition

Paramètres régionaux, mot de passe, clavier et paf le chien !

Comme l’installeur m’a refusé la saisie d’un mot de passe simple, j’ai fait compliqué. Alors que j’avais choisi les paramètres régionaux et le clavier en français au cours de l’installation, j’ai eu la très mauvaise surprise de redémarrer dans la langue de Shakespeare et en Qwerty. Inutile d’essayer de passer en mode single au démarrage de Grub, la Solus ne permet pas d’activer le compte root lors de l’installation.

J’ai eu beau essayé d’activer les paramètres régionaux français au niveau de l’interface graphique… rien n’y a fait !

A part ça, l’interface de la Solus est plutôt sympa. Dommage que je n’ai pas pu aller plus loin. Le gestionnaire de paquets est eopkg.

Linux Solus

 

Linux  / Linux Solus 

Commentaires

Bonjour, dommage de passer à côté de cette distribution.. il suffisait juste de rentrer les paramètres langues et pays en français et régler le clavier en français pour les applications et pour la connexion (comme pour n’importe quelle installation à base de gnome – budgie utilise les templates gnome – c’est pareil lors de la première installation d’opensuse gnome ou fedora chez moi sur mon macbookpro, au premier démarrage il faut re régler les paramètres du clavier).
Elle est pourtant extrêmement véloce cette distribution, stable et « cutting edge », sécurisée _ pas de dépots àla ppa, packman, rpmfusion donc pas de fiasco de paquets verolés . L’équipe de développeurs est à l’écoute pour peu que l’on sache parler dans la langue de Shakespeare. eopkg est un cran au dessous de zypper mais largement devant dnf/yum aptitude/apt . Bref pour l’instant les deux problèmes majeurs sont : la petitesse de l’équipe de dev et le fait qu’elle ne soit pas faite pour les serveurs .
PS en parlant de majeur on ne dit pas majeur de promo mais major de promo .
Bonne soirée

Et pour compléter : comme solus n’est pas sponsorisée par redhat/suse/cannonical il n’y a pas de backdoor de la nsa dedans ( c’était l’instant troll )

@Seb

Mais je l’ai fait ! Et malgré tout, elle est restée en anglais au boot.

Install Solus - Language & Region

NB Je me méfie des irlandais. N’oublions pas que l’armement de l’IRA a été financée par des Etats-Uniens.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)