mc, une réelle alternative à vim !

J’ai été formé sur Unix Solaris et donc à vi en 1988. Et ma détestation pour ce machin, comme le disait le grand Charles, a commencé dès la 1ère minute où l’intervenant nous a expliqué tous les bienfaits de l’utilisation de cet éditeur tout pourri né en 1976. Il était le seul d’ailleurs à en être convaincu. Vi, que vous le vouliez ou non, appartient à l’histoire. Certes, il nous aura rendu de grands services. Il n’a d’ailleurs plus fait l’objet de la moindre mise à jour depuis 2005. Dans son cas, on peut même parler d’une relique, voire d’une breloque ou d’un grimoire. ;+) Je vais me faire des copains.

Aujourd’hui, sur les systèmes Linux, certains d’entre vous continuent à utiliser vim, dont la 1ère sortie date de 1991. Sachez tout de même que Vim a été conçu pour Amiga, UNIX et MSDOS. Il y a un côté quelque peu pathétique à voir de braves types sur Debian/Ubuntu nous expliquer que c’est un logiciel Linux. J’ai eu, pour ma part, l’honneur et la chance d’être formé par Nicolas Gouble en 1999 qui nous a donné à l’époque le sens réel et oublié du mot Linux : Linux Is Not UniX. C’est sur Mandrake et Red Hat, à l’époque, que j’ai été formé. Et l’éditeur par défaut sous Mandrake était alors Midnight Commander. Ce logiciel Open Source est à l’origine un clone de PC Tools et surtout de Norton Commander, qui s’exécutaient sous environnement MSDOS. J’en suis, sans doute, resté quelque peu nostalgique.

mc, depuis cette époque, est resté mon éditeur préféré ! Vous pouvez d’ailleurs le définir comme votre éditeur par défaut en ajoutant à votre fichier /etc/profile :

export EDITOR='/usr/bin/mc -e'

Les touches de fonctions

F2 Enregistrer/Sauvegarder
F3 Sélectionner (touche bascule)
F4 Rechercher/Remplacer
F5 Copier ce qui a été sélectionné avec F3
F6 Déplacer ce qui a été sélectionné avec F3
F6 Rechercher
F8 Supprimer ce qui a été sélectionné avec F3

Demandez le menu !

Et puis, il y a le menu… F9 et la coloration syntaxique dans Options > Coloration syntaxique.

mc, une réelle alternative à vim !

Installer mc sous Linux

Pour Ubuntu/Linux Mint/Debian :

apt-get install mc

Pour CentOS/Fedora/Red Hat :

yum install mc

Pour openSUSE et Mageia, le paquet mc est présent sur les deux distributions.

Linux  / Linux 

Commentaires

ce bleu, qui rappelle les heures les plus sombres d’EDIT sous MS-DOS :)

après chacun ses préférences, je vois souvent de petits jeunes fan de nano, le principal est évidemment d’être le plus efficace possible avec un éditeur avec le lequel on se sent à l’aise.

maintenant il faut prendre en compte l’environnement, quand on intervient sur un serveur qui ne nous appartient pas, pas forcément à jour, le seul éditeur disponible par défaut est bien souvent vim (et vi quand on a pas de chance), et installer un nouveau paquet est risqué, voir impossible. il faut donc connaître un minimum cet outil.

je ne dit pas que c’est facile, j’ai moi-même pesté longtemps quand j’ai eu à l’apprendre (avec vi aussi, à la dure quoi), j’ai coutume de de dire qu’il apprend la patience. sa courbe d’apprentissage est bien raide, certes, mais une fois habitué ce n’est que du bonheur :)

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)