Linux et l’obsolescence programmée

Un habitant de la commune de Saint-Paul-de-Fourques m’a contacté récemment pour lui réinstaller un ordinateur à base de carte-mère Asus M2N-MX Rev 1.0, sur lequel son fils en fin connaisseur de Ubuntu s’était déjà essayé. Sans succès.

Et pour cause…

Linux et l'obsolescence programméeMes tentatives d’installation des distributions Ubuntu 15.04 et Fedora 21 se sont toutes les deux soldées par une fin de non recevoir liée au module powernow-k8 et à à un problème de timer APIC. openSUSE s’est, elle, installée sans toutefois pouvoir démarrer, affichant le même message que ses consœurs. Fin de la séquence.

My only friend ???

Vendu avec un Windows XP, j’ai tenté en vain de le réinstaller, jusqu’à ce que, de guerre lasse, je finisse par tenter un Windows 7… avec succès. Bêtement, je pensais que Linux allait pouvoir « résister » aux problématiques d’obsolescence programmée. Il n’en fut rien. J’aurais sans doute dû essayer CentOS ou Debian ! Mais la fraîcheur très relative des paquets qui sont associés à ces deux excellentes distributions les rende difficilement compatibles avec une utilisation personnelle.

Linux  / Asus M2N-MX Debian Fedora Linux OpenSuse Ubuntu Server LTS Windows 7 Windows Xp 

Commentaires

Bonjour Denis, de ce que j’ai pu trouver, il semblerait qu’il faille mettre l’option « Cool ‘n’ Quiet » du BIOS sur « Enable » pour résoudre le problème de module powernow-k8.
Pour ce qui est de la gestion APIC en revanche, il n’y a souvent pas d’autre choix que de devoir le désactiver en paramètre kernel au boot avec « noapic » et « nolapic » (j’ai déjà eu ce problème sur un vieux bouzin).

@Etienne

Au niveau du BIOS, je l’ai fait sans succès. Pour le noapic et nolapic, j’ai manqué de présence d’esprit, en effet. Trop tard !

Sur certains BIOS, il y a aussi une option « AM2 Boost » qu’il faut désactiver en plus. Mais pas testé. C’est ce que j’ai trouvé tout à l’heure sur cette page : https://www.debian-fr.org/firmware-bug-powernow-k8-t41973.html

@Etienne

La question de fond est de savoir pourquoi nous rencontrons toujours autant de problèmes à installer Linux.

@Denis,

Je fonctionne avec que des vieux pc portable de la guerre 14 et même les dernières build de Fedora/Centos ou Debian s’installent à merveille. Je pense surtout que tout dépends de si on dispose de matériel dit ‘standard’ ou si on a des petites spécificité.
Le Cool’n’Quiet et l’AM2 Boost est plus orienté ‘grand public’/pc de salon, du coup en terme de part de marché linux c’est plutôt restreint…

Etienne

Fort dommage en effet, mais en même temps, tellement prévisible. Les membres de la communauté n’ont pas les ressources pour supporter indéfiniment du vieux matériel, ne serait ce parce qu’ils finissent par ne plus l’avoir sous la main pour tester. Les éditeurs de distributions n’ont pas forcément les moyens non plus, surtout pour du matériel grand public (c’est sur le support serveur que les distribs commerciales font leur beurre). Et les constructeurs, pour la plupart ils s’en foutent de Linux donc assurent un support à minima, voir pas de support du tout :(
Microsoft de son côté à tout intérêt à assurer un maximum de compatibilité pour pouvoir refourguer ses mises à jour payante à un maximum de monde, quitte à graisser la patte des constructeurs en les aidant à assurer le support…

J’ai bien peur que Linux reste condamné à rester encore longtemps la cinquième roue du carrosse :(

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)