Fin du support 32 bits à partir de Fedora 31

Fin du support 32 bits à partir de Fedora 31Fedora vient d’annoncer l’arrêt du support 32 bits à partir de la version 31 WorkStation de son système Linux. Pour la version Server, c’était déjà chose faite depuis 2017. Canonical avait dû rétropédaler face à la bronca provoquée par l’abandon du 32 bits dans Ubuntu. Si les éditeurs du Wiki officiel n’ont proposé aucune solution de remplacement, la rédaction de Fedora Magazine vous propose d’en rester à la version 30, de passer à CentOS 7 ou tout simplement de remplacer votre vieux matériel. La fin de vie pour la Fedora 30 est programmée pour mai-juin 2020 ! Pour la CentOS 7 32-bit, vous devriez pouvoir bénéficier de mises à jour jusqu’en juin 2024. Les programmes 32-bit pourront continuer à s’exécuter sur la Fedora 64-bit, comme c’est déjà le cas aujourd’hui.

La raison évoquée est le manque d’attraction et de mobilisation des développeurs autour de l’architecture 32-bit. Le dernier processeur 32-bit chez Intel est le Pentium 4 HT 550, sorti le 26 janvier 2005. Cela fait donc près de 15 ans que la fabrication de ce type de processeur a été arrêté au profit d’architectures 64-bit. C’est en 2005 également qu’AMD a arrêté la production de processeurs 32-bit, dont le dernier modèle fut l’Athlon K7. L’un des intérêts des systèmes Linux est de nous permettre d’utiliser de vieux matériels avec des logiciels mis à jour. Les utilisateurs n’auront bientôt plus aucune raison particulière de faire le choix du système Open Source sur leurs vieilles stations de travail.

Linux  /

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)