Considérations autour de Fedora 14

Ce billet signe mon retour à mes premières amours sous Linux : ma fâcherie avec Fedora est bel et bien terminée ! Fedora fait partie, aux côtés de Ubuntu, Mandriva et openSUSE, des distributions Linux parfaitement adaptées aux exigences du poste de travail. Vous pouvez la télécharger à partir de ce site.

Mémoire consommée

Après quelques menus réglages dans les services (via l’utilitaire ntsysv ou chkconfig), la mémoire consommée pour la Fedora 14 lancée en init 3 (sous environnement texte) est de 24864 KB. Voici la liste des services que j’ai maintenus pour obtenir ce résultat :

Sous Gnome, après la désactivation de résidents, j’obtiens une consommation mémoire de 98232 KB. C’est très honorable en comparaison des 300 Mo affichés par la Ubuntu 10.10 et des 400 M  de Windows Seven !!!

Ntfs

Étant amené à utiliser très régulièrement des disques externes au format Ntfs, j’ai pu très facilement configurer ses médias en écriture à l’aide du paquet ntfs-config.

L’utilitaire graphique ntfs-config écrit en Python ajoute une ligne à votre fichier /etc/fstab pour la prise en charge de partition au format Ntfs :

UUID=72E47D6DE47D3507    /media/sda3    ntfs-3g    defaults,locale=fr_FR.UTF-8    0    0

Seule contrainte : vous devez créer préalablement le dossier du point de montage pour votre média dans le dossier /media (/media/sda3 dans l’exemple ci-dessus)

Yum

Après avoir installé le paquet yum-priorities, j’ai configuré la liste des dépôts principaux utilisés par Fedora, stockés dans /etc/yum.repos.d comme suit :

fedora.repo

[fedora]
name=Fedora $releasever – $basearch
failovermethod=priority
#baseurl=http://download.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
mirrorlist=https://mirrors.fedoraproject.org/metalink?repo=fedora-$releasever&arch=$basearch
enabled=1
metadata_expire=7d
gpgcheck=0
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-$basearch
priority=1

fedora-updates.repo

[updates]
name=Fedora $releasever – $basearch – Updates
failovermethod=priority
#baseurl=http://download.fedoraproject.org/pub/fedora/linux/updates/$releasever/$basearch/
mirrorlist=https://mirrors.fedoraproject.org/metalink?repo=updates-released-f$releasever&arch=$basearch
enabled=1
gpgcheck=0
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-fedora-$basearch
priority=2

adobe-linux-i386.repo

[adobe-linux-i386]
name=Adobe Systems Incorporated
baseurl=http://linuxdownload.adobe.com/linux/i386/
enabled=1
gpgcheck=0
priority=3
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-adobe-linux

rpm-free-fusion.repo

[rpmfusion-free]
name=RPM Fusion for Fedora $releasever – Free
#baseurl=http://download1.rpmfusion.org/free/fedora/releases/$releasever/Everything/$basearch/os/
mirrorlist=http://mirrors.rpmfusion.org/mirrorlist?repo=free-fedora-$releasever&arch=$basearch
enabled=1
metadata_expire=7d
gpgcheck=0
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-free-fedora-$releasever-$basearch
priority=4

rpm-free-fusion-updates.repo

[rpmfusion-free-updates]
name=RPM Fusion for Fedora $releasever – Free – Updates
#baseurl=http://download1.rpmfusion.org/free/fedora/updates/$releasever/$basearch/
mirrorlist=http://mirrors.rpmfusion.org/mirrorlist?repo=free-fedora-updates-released-$releasever&arch=$basearch
enabled=1
gpgcheck=0 priority=5
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-rpmfusion-free-fedora-$releasever-$basearch

livna.repo

[livna]
name=rpm.livna.org for $releasever – $basearch
#baseurl=http://rpm.livna.org/repo/$releasever/$basearch/ http://ftp-stud.fht-esslingen.de/pub/Mirrors/rpm.livna.org/repo/$releasever/$basearch/
mirrorlist=http://rpm.livna.org/mirrorlist
failovermethod=roundrobin
enabled=1
gpgcheck=0
priority=6
gpgkey=file:///etc/pki/rpm-gpg/RPM-GPG-KEY-livna

Du fait de problèmes de dépendances rencontrés après avoir tenté d’installer Chromium à partir du dépôt fedora-chromium, j’ai préféré ne pas ajouter ce dépôt. Quant au dépôt Google, pas le moindre risque que j’utilise un de ses logiciels !

Vous aurez remarqué le choix que j’ai fait de désactiver l’utilisation des clés au niveau de l’installation de paquets au niveau des dépôts en passant gpgcheck à 0. Vous aurez aussi remarqué l’ordre des priorités associé à chacun des dépôts. Je vous recommande de le respecter scrupuleusement si vous tenez à disposer de stabilité au niveau de votre distribution Fedora !

Pour que la désactivation de la gestion des clés soit totale, n’oubliez pas de modifier le fichier /etc/yum.conf comme suit :

[main]
cachedir=/var/cache/yum/$basearch/$releasever
keepcache=0
debuglevel=2
logfile=/var/log/yum.log
exactarch=1
obsoletes=1
gpgcheck=0
plugins=1
installonly_limit=3
color=never

 

Autres éclairages

Fedora  / Fedora Formateur Centos Formateur Fedora Formateur openSUSE Formateur SUSE Linux Mandriva Ntfs OpenSuse Repositories Ubuntu Server LTS Yum 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)