Démarrer en mode texte (ex niveau 3) sous Fedora 17

Démarrer en mode texte (ex niveau 3) sous Fedora 17Ayant troqué le démon init (system V) pour systemd depuis la version 15, le lancement de Fedora en mode texte ne passe plus par la modification du fichier /etc/inittab, dans lequel nous remplacions id:5:initdefault: par id:3:initdefault:. L’avantage à l’adoption de systemd serait de paralléliser le lancement des services au démarrage et rendrait ainsi le boot plus rapide. Pourquoi pas ? Systemd en œuvre sous openSUSE, Mageia et devrait remplacer le démon init dans les prochaines versions de Red Hat et de CentOS par voie de conséquence. Ainsi, avec upstart sous Ubuntu, nous en serions, au moins, à trois modes de lancement différents sous Linux. La balkanisation est en marche !

Démarrer en mode texte sous Fedora 17

Désormais il vous faudra remplacer le fichier /etc/systemd/system/default.target.

rm -f /etc/systemd/system/default.target
ln -s /lib/systemd/system/multi-user.target /etc/systemd/system/default.target

Désactiver le splash screen de Grub2

Éditez le fichier /etc/default/grub et enlevez le paramètre rhgb de la ligne GRUB_CMDLINE_LINUX. Et exécutez ensuite la commande : grub2-mkconfig -o /boot/grub2/grub.cfg. Mais que tout cela semble bien compliqué !!! Sous Centos 5.x, il suffisait de commenter la ligne splashimage=… du fichier /boot/grub/grub.cfg. Vous ne pouvez pas vous imaginer à quel point toute cette complication peut m’énerver. Alors, tentez, un instant, d’imaginer pour d’autres…

Gestion des services sous systemd

Pour visualiser les services qui s’exécutent sous systemd, tapez en ligne de commandes :

systemctl|grep running|sort

Sous Fedora 17, vous pouvez arrêter quelques services qui ne vous serviront sans doute pas à grand chose :

systemctl disable abrt.service
systemctl disable acpid.service
systemctl disable atd.service
systemctl disable avahi-daemon.service
systemctl disable bluetooth.service
systemctl disable chronyd.service
systemctl disable nfs-lock.service
systemctl disable rpcbind.service
systemctl disable sendmail.service
systemctl disable smartd.service
systemctl disable sm-client.service

En utilisant systemd-analyze que vous devez ajouter par yum install, mon temps d’amorçage est passé de 126123ms à 2722ms au niveau du temps d’exécution des services (userspace). Je vais peut-être trouver un avantage à utiliser systemd ! ;+)

Pour connaître le temps de démarrage de vos services, tapez à partir de la ligne de commande :

systemd-analyze plot > boot.svg

Vous pouvez visualiser l’image boot.svg sous environnement X à l’aide des logiciels gwenview, eog, gthumb, gpicview mirage, viewnior.

Fedora  / Centos Formateur Fedora Formateur Linux Mageia OpenSuse Red Hat Systemd 

Commentaires

Hello!

Je comprends bien ta remarque pour GRUB2 et je ne comprends justement pas pourquoi Fedora ne propose pas un petit script du style « update-grub » (comme sous Debian) pour mettre à jour la configuration.

S’il n’y en a vraiment pas (je ne peux pas tester, je ne suis pas sous Fedora), je conseillerais de faire un alias pour « grub2-mkconfig -o /boot/grub2/grub.cfg », ça évitera de se prendre la tête plus tard.

Merci pour la partie sur systemd, je n’avais jamais vu de cas concret d’utilisation (en fait, je n’ai jamais vraiment chercher), mais ça semble plaisant à utiliser pour activer/désactiver des services et voir son temps de démarrage.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)