De Fedora 11 à Ubuntu 9.10 !

Hier après-midi, j’avais décidé de migrer ma Fedora 11 en Fedora 12. Après avoir procédé à l’inventaire des logiciels utilisés et réalisé les sauvegardes appropriées, j’ai fait le choix de réinstaller la Fedora 12 et non de la migrer comme j’avais fait précédemment en passant de la 10 à la 11 sans encombres d’ailleurs. Première surprise : 3 heures d’installation dues, pour l’essentiel, à des dépôts fonctionnant en 15 à 30 Kbits/s.

Quand j’ai voulu, après que l’installation a été terminé, faire la mise à jour avec la commande yum update, les dépôts en étaient toujours au même point. Alors j’ai craqué !!!

J’ai tout d’abord tenté d’installer la nouvelle Mandriva 2010… en vain. Mon contrôleur Jmicron n’est pas reconnu. Et donc pas de lecteur DVD. Désolé pour mon ami Fabrice Facorat : le cœur y était. Du coup, de guerre lasse, j’ai mis la biscotte de Ubuntu 9.10 Karmic dans le grille-pain et… 30 minutes d’installation. Quant à la mise à jour, elle s’est faite à 334 Kb/s.

Quitte à changer, je suis passé à Gnome et j’ai abandonné mes vieilles habitudes à fonctionner en mode root. Je suis devenu un gentil petit mouton garçon qui fait des su, des gksu et des sudo. et aussi des chown user:user dossier -R à tour de bras !

Remarque : sous X, après l’arrêt des services qui vont bien,je consomme à peine 150 Mo !!!

Fedora  / Fabrice Facorat Fedora Linux Mandriva Ubuntu Server LTS 

Commentaires

J’adore!!! excellent denis

Ne pas oublier d’installer make, build-essential et fakeroot, car tout le monde vous dit que compiler peut être utile, mais personne ne vous dit que c’est impossible sous ubuntu par défaut.

teste la Mandriva 2010 en mettant ton contrôleur JMicron en mode AHCI dans le BIOS

Fallait le savoir !

Et la lumière fût.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)