Retour à Debian

Je rencontre d’énormes problèmes de performance avec ma configuration LAMP actuelle sur Fedora. J’ai résolu un 1er problème concernant MariaDB. J’en avais un second avec ces deux serveurs d’un certain Anthony McMillan. que j’avais oublié d’inscrire dans mon pare-feu. Restent des soucis de réglage de mon serveur Apache qui m’interrogent quant à mon basculement éventuel vers une architecture Varnish+Nginx.

Debian ou Ubuntu Server LTS ?

Retour sur DebianEn réinstallant une distribution CentOS 7 sur ma 2e Dedibox, je me suis rendu compte que le paquet Privoxy avait disparu des dépôts officiels ainsi que des dépôts tiers EPEL et ELRepo. Et là, j’ai vraiment piqué LE coup de sang. Je n’avais pas non plus particulièrement apprécié le mensonge chez CentOS sur la possibilité de saut de version majeure, après avoir constaté que ça ne marchait pas !

Lors d’une formation, j’ai eu l’occasion de réinstaller et de présenter Debian Wheezy 7.6. J’ai été séduit par la fraîcheur des dépôts, par la faible consommation mémoire, par la possibilité d’installer systemd. Et comme j’ai toujours eu une fâcheuse tendance à privilégier l’originale à la copie, j’ai fait le choix de Debian plutôt que d’installer une distribution Ubuntu Server LTS. Ça faisait près d’une dizaine d’années que j’avais abandonné Debian en environnement de production !

Debian  / Centos Debian Fedora Formateur Centos Formateur Debian Formateur LAMP Lamp MariaDB nginx php Varnish 

Commentaires

Bon retour au bercail ;)

@Nico

J’ai commencé par Mandriva, puis Red Hat en 1999. Ont suivi Fedora, Debian, SUSE, CentOS, OpenSUSE, Ubuntu, Mint. Je suis un pragmatique et mes choix sont en général circonstanciés !

J’ai toujours cru que Debian était à l’origine faite pour ceux qui n’y connaissaient rien à Linux. Je continue de le croire. Les mecs se prennent pour des cadors et ils y vont à coup de dpkg-reconfigure. Je préfère ne vexer personne en m’arrêtant là.

Et compte tenu des déboires que j’ai eu avec sa gestion de packages sous Debian/Ubuntu et ses distributions peu « fraîches » nous obligeant à taper dans les backports, j’ai toujours privilégié CentOS, Red Hat et Fedora qui disposent d’un plugin pour gérer les priorités dans les dépôts à utiliser.

Je n’ai donc aucune fierté particulière à retourner sur Debian. C’est juste une nécessité du moment. Et après la pluie, vient toujours le beau temps ! Même en Normandie. ;+)

Salute,

Moi, c’est marrant, j’installe des Debian et je me demandais justement si j’avais pas fait le mauvais choix. Rien à reprocher à Debian en particulier mais c’est tout de même un plus d’avoir une LTS de 5 ans pour un serveur (je parle pour Ubuntu dans ce cas).

Concernant ton argument « Red Hat et Fedora qui disposent d’un plugin pour gérer les priorités dans les dépôts à utiliser », je ne le comprend pas, tu peux faire du pinning sur Debian so what ?

@Cascador

Sous Red Hat/CentOS/Fedora, tout est automatique. Le « pinning » comme tu dis se fait au niveau des dépôts, des paquets et de leurs dépendances… surtout. Pour te rendre compte de la différence, installe une CentOS avec le plugin yum-priorities et on en reparle. ;+)

Merci de ton retour, je ne connaissais pas, c’est vrai que c’est top même si je n’ai jamais eu de problèmes avec le pinnning une fois le concept compris.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)