Installation de Raspbian sur un vieux Raspberry Pi Model B

Raspbian est une distribution Debian spécialement conçue pour les Raspberry Pi dotés de processeurs ARM. Sur mon vieux Raspberry Pi Model B, traînait encore une Pidora.

Ecrire l’image de Raspbian sur la carte SD

Je suis allé récupérer l’image Raspbian Strech Lite et je l’ai écrite sur la carte micro SD à partir d’un adaptateur via Etcher sous Windows.

Configuration de la Raspbian

Après insertion de la carte SD, Raspbian a pu booter. Le logon par défaut est pi/raspberry. Attention, vous êtes en qwerty ! ;+) Une fois connecté, j’ai activé le compte root :

sudo passwd root

Puis, à partir du compte root, j’ai configuré les locales, la timezone et le clavier à l’aide de la commande raspi-config :

su -
raspi-config

Configuration de Raspbian via raspi-config

Vous pouvez aussi exécuter les commandes suivantes :

dpkg-reconfigure locales
dpkg-reconfigure tzdata
dpkg-reconfigure keyboard-configuration
systemctl restart keyboard-setup

J’ai fait la mise à jour et installé mon éditeur préféré, Midnight Commander :

aptitude update
aptitude upgrade
aptitude install mc

J’ai ensuite vérifié le fichier /etc/apt/sources.list, au cas où les dépôts « backport » soient activés. Ce n’est pas le cas sur Raspbian !

Connexion au serveur OpenSSH

Même s’il n’est pas activé et démarré, le paquet openssh-server est installé sur Raspbian par défaut.

Afin de sécuriser rapidement l’accès avant de recourir à une clé SSH, j’ai ajouté au fichier /etc/hosts.deny :

sshd: ALL

J’ai ajouté au fichier /etc/hosts.allow, afin de permettre la connexion au serveur OpenSSH à partir des adresses du réseau local :

sshd: 192.168.1.0/24 [fe80::]/64 10.0.0.0/8 172.16.0.0/12

J’ai modifié le fichier de configuration /etc/ssh/sshd_config, afin de permettre l’accès au compte root via SSH :

#PermitRootLogin prohibit-password
PermitRootLogin yes

J’ai enfin activé et démarré le serveur OpenSSH :

systemctl enable ssh
systemctl start ssh

Connexion à Raspbian via Putty après avoir configuré le serveur OpenSSH

Une faible consommation mémoire

Après avoir désactivé les services avahi-daemon, dbus et triggerhappy, la consommation de ma Raspbian exécutant openSSH est de 20,1 Mo.

Debian  / Formateur Raspbian Linux Raspberry Pi Raspbian 

Commentaires

Bonjour,
dbus est-il facultatif ? Celà ne posera pas de pb par la suite ?
Cordialement,

@Amo

dbus gère le PnP de périphériques en environnement X. Je suis en « curse » uniquement !

Donc sur un serveur sans affichage dbus ne sert à rien ?

@amo

Sans interface X.

Merci pour cette info, j’ai 18 VM à base debian qui execute dbus !

@amo

Pas de quoi !

Votre affirmation est fausse. D-bus est une interface de communication interprocessus qui est aussi utilisée sans serveur X. Ex : firewalld (https://doc.fedora-fr.org/wiki/Parefeu_-_firewall_-_FirewallD).
Il n’est donc, de mon point de vue, pas prudent de le supprimer, même sur une machine sans serveur X.

@phiwui

Vous parlez des interfaces de Firewalld. Même la page Wikipedia explique à quoi sert D-Bus !

NB Je le coupe sur tous mes serveurs depuis de nombreuses années, sans que cela pose le moindre problème y compris pour Firewalld. ;+)

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)