Les oublis du SILL

Les oublis du SILLLa version 2016 du SILL – Socle interministériel des logiciels libres – m’a permis de connaître de nouveaux logiciels dont je n’avais pas entendu parler à ce jour, à l’instar de l’extension WebODF, pour Firefox, de Metamorphose, des plugins GLPI WebService, Additional Alerts, Escalation, Behaviors, TimeLineTicket. J’ai apprécié la limitation de l’utilisation de Chromium à un poste développeur.

Quelques bizarreries

J’ai été très étonné du choix de PeaZip au lieu de 7-Zip, pourtant très largement plébiscité par les internautes sur le site OSDN. Très surpris également de voir le seul choix en matière de logiciel de retouche d’images se concentrer sur The Gimp ! Pour des usages plus « simples », j’aurais évoqué Pinta ou MyPaint. Quelles ont été les critères retenues pour ces logiciels ? L’usage ? La fraîcheur ? La disponibilité sur l’ensemble des systèmes ? Je pourrais encore évoquer un choix de distributions Linux curieux et réduit à CentOS, Ubuntu et Debian. Je pense que Fedora y aurait eu toute sa place.

Des absents

Pas de PuTTY !  Parce qu’il fait, sans doute, partie des meubles. Rien sur le SSH. Pas de WordPress. Pas un seul bloqueur publicitaire, au nom de la neutralité du Net ? Pas de Squid et de SquidGuard. Pas un seul serveur DNS. Des évidences qu’il aurait été pourtant bienvenu de rappeler aux mémoires très imprégnées de logiciels propriétaires des DSI du secteur public !

 

 

Logiciel libre  /

Commentaires

Merci Pierre pour l’info !

Dans le SILL 2017, ClamAV est mentionné, mais sans FreshClam et sans le script de mise à jour des signatures tierces (clamav-unofficial-sigs). :(

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)