Tranquility pour rendre les contenus plus lisibles

Tranquility pour rendre les contenus plus lisiblesLe problème des extensions Firefox qui ont pour objet d’améliorer la lisibilité des pages Web, c’est qu’elles nécessitent que vous vous enregistriez sur des services en ligne. Dans ce cadre, vous pouvez utiliser Clearly de chez Evernote, Readability ou bien encore pocket, instantpaper. Encore des données personnelles qui s’envolent dans le cloud ! 

Tranquility, c’est vachement mieux !

L’intérêt de l’extension Tranquility, c’est qu’elle ne nécessite aucune inscription. Elle est simple d’emploi. J’ai pris comme exemple un article de Zdnet sur l’interdiction à venir de consulter le site The Pirate Bay en France. Préférez l’emploi des polices Sérif qui guideront votre œil et vous éviteront de changer de ligne !

Sans Tranquility Avec Tranquility
zdnet-sans-tranquility zdnet-avec-tranquility

Firefox  / Firefox 

Commentaires

Bonjour,

C’est devenu un bon vieux refrain , « les empattements qui guident l’œil ». Mais, même si ça peut compter, la ligne de base, la ligne sur laquelle est posée la composition typo, l’écriture, fait ça très bien ; -))

· · · · ·

La force et l’équilibre du contraste sont les premiers déterminant d’une bonne lisibilité ;

· · · · ·

Simultanément, un des autres éléments de base, est le rapport entre hauteur d’x (caractère sans montante (« hampe ») ni descendante (« jambage »))et corps (2) : à corps égal, si les montantes et ascendantes sont réduites dans la police utilisée, on augmente la lisibilité. Mais… Si montantes et ascendantes sont TROP réduites, la lisibilité s’effondre ; -))

· · · · ·

… Pour ne s’en tenir qu’à cela (il reste quelques wagons de paramètres à considérer simultanément. Juste encore un ou deux, pour la route, hop :

¶ L’approche et les réglages de justification (si on ne maîtrise pas les paramètres dits « de C & j » de césure & justification), il est préférable de toujours composer fer à gauche sans césure.

· · · · ·

La longueur de la ligne guide également l’œil du lecteur, qui ne doit pas se perdre en allant chercher le début de la ligne suivante. Tout dépend à chaque fois des polices utilisées, mais pour une ligne équilibrée, on compte grosso modo deux alphabets et demi, soit de 60 à 70 signes (caractères et espaces)…

· · · · ·

Voilà, ce n’est qu’une poignée de paramètres, mais déterminants.

Juste encore. On se laisse facilement piéger par la « beauté » (c’est très subjectif) d’une police, ou par son côté « décoratif ». Dans les corps de texte courant (le corps de l’ouvrage ou de l’article, la lecture courante), et dans les petits corps, les caractères les plus lisibles ne sont souvent pas les plus « jolis ».

Et toujours, et encore, grand merci pour ce précieux blogue ! ;-))

K.-G. D.

@Karl-Groucho D

Je savais que ce blog était indispensable ! ;+) Et merci.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)