Firefox, un doux et long naufrage

Le Diacre, commandant en chef de la fondation MozillaUne fois encore, je me suis décidé à parler pour ne rien dire. Et sur Firefox, je suis intarissable. D’octobre à décembre 2017, Firefox a vu sa part de marché s’écorner de 1%, pour tomber à 6.4%. Il se sussurre même que les développeurs de la fondation Mozilla finiraient peut-être par trouver du pétrole.

En bons libristes apodictiques, ces brillants développeurs ont décidé ce qui serait bon ou mauvais pour les utilisateurs de Firefox. Le bon, c’est que certains comme moi sont allés voir ailleurs et ne le regrettent pas ! Chromium est plus rapide et moins gourmand en consommation mémoire que son homologue Open Source. Le mauvais, c’est cette extraordinaire instinct de mort qui a poussé à bazarder des années de développement de tout un éco-système remarquable, sans s’être donné la peine de proposer le moindre kit de migration à une communauté de brillants développeurs. Quelle tristesse !

Parts de marché des navigateurs en décembre 2017

Firefox, un doux et long naufrage

NB Je compte sur le talent d’un brave commentateur pour me prouver que les statistiques fournies dans Wikipedia sont totalement erronées. Quand vous avez la grippe, cassez le thermomètre. Vous verrez, ça ira beaucoup mieux !

 

Firefox  / Chromium Firefox 

Commentaires

Bonjour,
Je sens dans ce point de vue, un sentiment de déception et de regret comme lorsqu’on quitte sa vieille voiture qu’on aimait bien, pour une autre…
Sans connaitre les statistiques, j’aurais placé Firefox à un meilleur pourcentage, mais les chiffres sont là !
Pourtant, lorsque je parle de navigateurs autour de moi, il y a une majorité qui a une préférence pour Firefox.
J’ai fait récemment le comparatif avec Chromium et je suis d’accord, c’est plus rapide, mais j’ai du mal à mettre Firefox à la poubelle.
Alors je jongle un peu avec ma boite à navigateurs selon l’humeur du jour…
Une boite où on peut trouver Chromium, Comet Bird, Epic Privacy (dernière trouvaille) Nightly, Opera, Palemoon, Polarity (?) Slim Browser et Vivaldi, c’est tout pour le moment !
En fin de compte, j’ai l’impression que tout ce panel n’est pas forcément synonyme de qualité parfaite…
A mon avis, Firefox garde encore des atouts pour se maintenir.
Allez Denis, restons optimistes et espérons que notre (ex) préféré se refasse une beauté et une santé !
Bien cordialement

Bonjour,

Perso, je reste sur Firefox et je m’adapte. Peu m’importe que certaines de mes extensions disparaissent, je trouverais une remplaçante.
Chromium est plus rapide que Firefox ? la belle affaire.
On (je vise pas par se « on », c’est l’ambiance générale) se plaint de l’hégémonie de Google mais on va le loger dans ses bras à la moindre occasion, c’est risible.
J’utilise Firefox, je loue les progrès fait des dernières versions, c’est réellement plus rapide qu’avant et ça me convient. J’encourage Mozilla à continuer dans cette voie et j’espère que les devs ne se décourageront pas.
Demain, j’ai pas envie de devoir choisir entre Chrome ou Edge pour naviguer…
Bref…

@seb

Je n’ai pas de remplaçantes à mes extensions FF. Du coup, j’utilise FF 55.0.3 et Chromium.

Comet bird ? Un hommage à alt and catch fire ?

Moi aussi je suis triste de voir FF se saborder en devenant une pale copie de Chrome!
Ce n’est pas par refus du changement que je rejette Quantum, je l’ai essayé, mais ce n’est plus Firefox.
Je m’explique:
ce qui faisait la force de Firefox, c’était son énorme catalogue de modules complémentaires.
Abandonner cet atout (car NON, UNE WEB EXTENSION NE REMPLACERA JAMAIS UN MODULE XUL, la puissance des deux est incomparable! sans compter tous les modules qui n’existent pas en web extension, a peu près les 2/3 de ceux que j’utilise)est aberrant (sans parler du mépris vis à vis des milliers d’utilisateurs qui se sont manifestés contre cette orientation, cf les réactions sur les blogs du site Mozilla…)
HEUREUSEMENT, IL RESTE FIREFOX ESR, encore compatible. C’est la solution que j’ai choisie pour ne pas abandonner complétement mon navigateur préféré, en bloquant bien sur les mises à jour automatiques.
Il faudrait lancer une pétition pour que la fondation Mozilla maintienne au moins cette branche ESR pour ceux qui utilisent Firefox pour son formidable écosystème. Après si ils veulent balancer Quantum à l’usager lambda, pourquoi-pas…

@Céline

Je suis en tout point complètement d’accord avec ce que vous dites. Ceux qui défendent Firefox Quantum sont extrêmement minoritaires. Firefox va disapraître des écrans radar du grand public.

Je continue d’utiliser FF 55 pour les extensions qui sont critiques pour mon activité !

Merci encore de ce commentaire.

@Denis Szalkowski « Ceux qui défendent Firefox Quantum sont extrêmement minoritaires. »

Parmi les geeks qui utilisaient des extensions très pointues qui sont irremplaçables peut-être. Mais c’est loin d’être le cas de tout le monde…

Personnellement la plupart de mes extensions ont trouvé un remplacement ou ont une version Webextension. J’utilise AddToAny pour ajouter mes pages à mon Shaarli, j’utilise Decentraleyes, HTML Validator, HTTPS Everywhere, LessPass, uBlock Origin, Wallabagger…

Certes je ne peux plus utiliser DownThemAll mais on peut facilement le remplacer par le logiciel desktop uGet. Je ne peux plus utiliser « Add to transmission » mais j’utilise Transmission Remote à la place en version desktop. Et c’est à peine plus contraignant qu’avant, il suffit de faire une association entre Firefox et l’application.

Je trouve que vous allez un peu vite en besogne. Même si je peux comprendre que ce soit frustrant d’avoir l’impression de perdre en liberté pour un choix technique ; de voir des extensions qu’on connaissait, et appréciait, disparaître.

Je serais curieux de savoir combien en moyenne un utilisateur de Firefox utilise d’extensions…Je parierais bien sur 0.5. Donc ça m’étonnerait que ce soit la raison de la baisse de Firefox.

Ce qui fait baisser Firefox c’est surtout la montée de Google Chrome, on le sait bien. Or, il me semblerait mieux de pointer l’hégémonie de Google qui à longueur de journée fait de la propagande « aller plus vite avec Google Chrome », ou tout un tas d’éditeurs qui installent Google au moment de l’installation de leur propre solution. Comme les gens font l’association entre « Google » et « Google Chrome », ils se disent que la meilleure façon d’accéder à Google est d’utiliser « Google Chrome » plutôt que Firefox.

À aucun moment il n’est fait trait dans cet article des gains de sécurité (je crois que les web extensions sont plus sécurisées que XUL) ni des gains de performance liés à Quantum. La rapidité est pourtant là sur les dernières versions, et ça ça fait parti des critères de choix des utilisateurs.

Vous pourriez aussi noter que la statistique évoque « toutes plateformes confondues », ça inclut donc le mobile. Au hasard, quel navigateur est installé d’office sur +1 milliard de smartphones ? Si Firefox était installé d’office sur autant d’appareils, il y a fort à parier que les utilisateurs s’en accommoderaient bien et qu’ainsi Firefox serait beaucoup plus haut…mais ce n’est pas le cas.

Je pense que c’est un peu dommage de s’isoler en voyant tout du côté du prisme technique et d’extrapoler sa propre frustration en en faisant une tendance de marché.

Bonne journée :)

@Husimo

Better Privacy ?
iMacros ?
NewsFox ?
Silent Block ?
NoScript ?
copyLinks ?
DNS Saver ?
GreaseMonkey ?
Live HTTP Headers ?
MeasureIt ?
NoDofollow ?
EPUBReader ?
SQLite Manager ?
FoxReplace ?
Load From Cache ?
RefControl ?
ProCon Latte Content Filter ?
ReminderFox ?
QuickNote ?
Replace Translator ?

J’ai mis en gras ce qui me semble relever des extensions un peu stratégiques. Tu l’as souligné, de quel droit, ces types – qu’on ose appeler des développeurs – ont décidé de bazarder tout cet éco-système ? De quel droit ?

Nous avions fait de Firefox autre chose que Firefox. Autrement dit, Firefox appartenait à ses utilisateurs et c’est en cela qu’il se différenciait des autres navigateurs ! Aujourd’hui, il appartient à un poignée de développeurs autistes.

Juste une dernière remarque. Ton informatique n’est pas la mienne et vice et versa. Alors pourquoi croire que le monde serait à ton image ? Ou à la mienne ? Je croyais que c’était ça d’être libre : pouvoir choisir ! Aujourd’hui, je n’ai pas eu d’autre choix que d’utiliser Chromium. Parce que j’ai une fâcheuse tendance à préférer l’original à sa pâle copie. ;+) Firefox va disparaître et ce sont des gens comme moi qui l’avont soutenu à bout de bras, publiquement, contre vents et marées alors que ses performances étaient pourries. Car il y avait tout cet éco-système. Aujourd’hui, je le dis calmement : qu’ils aillent se faire foutre !

NB J’aimerais lire ta prose – publique – sur la défense de Firefox. La mienne, elle est sur ce blog, avant novembre 2017 avec Quantum, date à laquelle nous avons été tous pris en otage. Dans la vie, j’ai une sainte horreur d’être pris pour un con.

Bonjour,
Non je n’ai pas de prose publique de défense de Firefox, je ne suis pas un blogueur. Je n’aurais sûrement pas le talent pour ça.
Que vous considériez que Firefox ne répond pas à vos besoins, c’est un droit, bien entendu. Moi, il convient à mes besoins, comme à beaucoup de gens.
Ce que je vous reproche c’est que considérez que parce que Firefox ne répond pas à vos besoins, c’est la raison de la perte de parts de marché de Firefox. C’est ce que j’appelle « extrapoler sa propre frustration ».
Bonne journée

@husimo

L’abandon des extensions XUL ne fait qu’accélérer la dégringolade !

NB Je ne suis pas particulièrement frustré. Juste en colère, dégoûté de Mozilla et de ses développeurs autistes.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)