Firefox Quantum : la stratégie perdante de la fondation Mozilla

Comme il fallait s’y attendre, c’est la dégringolade en termes de part de marché pour Firefox, le navigateur de la fondation Mozilla.

Les données de Wikipédia

En octobre, la part marché du navigateur Open Source était de 7.4%. J’ai pris la peine d’en faire une copie d’écran.

Parts de marché des navigateurs web > Octobre 2017

En novembre 2017, elle n’était plus que de 6.6%, soit un recul de près de 11% en 1 mois !

Parts de marché des navigateurs web > Novembre 2017

Réactiver les extensions XUL !

En faisant le choix de bazarder les extensions XUL, Mozilla a pris le risque de se couper de ses utilisateurs. Les chiffres ci-dessus semblent, hélas, me montrer raison.

Il faut de toute urgence nous proposer une option sur le navigateur pour permettre la cohabitation des WebExtensions avec les anciennes extensions XUL. Sinon, nous serons tous amenés, à terme, à devoir abandonner ce navigateur, d’une manière ou d’une autre !

Firefox  / Firefox Firefox Quantum Fondation Mozilla 

Commentaires

heu… j’espère que c’est un blague ou un troll ?

2 mois de données ce n’est pas significatif, attendons de voir avant de juger. De plus, la grande majorité des dev d’extensions sont en train de porter en webExtensions faut juste être patient :)

Je trouve au contraire que Mozilla a fait le meilleur choix possible, pour redevenir enfin un navigateur utilisable, ils devenait trop lourd, certes cela nécessite des déconvenues a court-terme, mais la stratégie long-terme est la bonne, et je parie qu’elle finira par payer ;)

N’empêche, faut m’expliquer où vont les utilisateurs de Firefox… perdre ses utilisateurs à cause des extensions, d’accord. Mais vu que les autres navigateurs sont pires quand on prends tout en compte (vitesse, compatibilité, extensions… et même sans prendre vie privée), je vois pas trop quelle alternative on a.

La meilleure alternative à Firefox Quantum, ben… c’est Firefox Quantum.

Et ne serez-vous pas en train de jeter bébé avec l’eau du bain et de contribuer à faire chuter ce navigateur ?

(je me demande bien ce qu’on fera quand Firefox ne sera plus là, ne serait-ce qu’en terme de vie privée, et vu le coût *énorme* de développement d’un navigateur… Chrome ou Chrome ? Cadeau…)

Les dev d’extensions ont été informé largement à l’avance de l’arrêt de xul. Pour la grande majorité, il n’ont pas réagi. On peut douter qu’ils s’y collent maintenant. Il va falloir faire une croix sur des outils utilisés depuis des années et trouver des alternatives.

Vive le puta click, vous prétendez faire une analyse avec un mois d’écart la blague. Et un petit texte sans aucun, travail ni recherche pour s’informer un minimum sur le sujet. Par contre dire une Mozilla avait prévenu un an à l’avance ça fait pas assez sensationnel. Parler des extensions qui ne sont plus maintenues ça ferait trop de boulot. Et bien d’autres. Article décevant et qui m’a fait sortir de mes gons.

@Morlaer

La meilleure alternative à Quantum, c’est la 55 ou la ESR !

@elois

Il paraît que Quantum allait tout déchirer et qu’il provoquerait une vague d’adhésion sans précédent. Côté vitesse, pschittt. Côté extensions, pschittt. C’est toujours difficile de vouloir avoir raison contre les utilisateurs !

@pR

Je n’ai rien à voir avec le choix des WebExtensions. Et j’ai pleinement confiance dans l’autisme des développeurs pour finir de dézinguer ce qu’il reste de Firefox. D’ailleurs, les faits me donnent raison, hein ?

@anonyme

Si je n’ai pas ces outils qui me protègent aujourd’hui du tracking, j’irais chercher ailleurs.

@Draconis

C’est ce genre de commentaire qui est quelque peu décevant. Je croyais que Quantum allait sortir Firefox de l’ornière. C’est tout le contraire qui se produit. Regardez le réel pour parler de la réalité ! Pas la vôtre. La nôtre !

@Denis

Pff. Quelle comédie ! T’es pas content parce que tes petites extensions ne sont pas suffisamment maintenues et tu tires les conclusions qui t’arrange. Sur base de quoi ? 6,6 % de quoi ? Les stats sur lesquels tu te bases ne veulent absolument rien dire : une moyenne des stats venant de plusieurs sites de statistique, ça ne veut rien dire. Pour ta gouverne, sache que entre octobre et novembre les stats de netmarketshare ont été complètement remaniées et donc si tu veux comparer les choses il faudrait corriger le tableau d’octobre.

Je suis comme Draconis, dégoutté par un tel billet rageur sans aucune analyse. :-/

@Kasper

L’analyse, je l’ai déjà faite, expliquant que c’était une connerie de se couper de ses utilisateurs, en favorisant une équipe de développeurs. Firefox, c’est le radeau de la méduse. Maintenant, il y a les faits, la réalité, qu’elle te plaise ou non !

Je crois que j’ai été un ardent défenseur de Firefox, contre tout le monde, y compris chez les libristes qui utilisent majoritairement Google Chrome. J’aimerais lire ta prose sur ce sujet. Prends le temps de lire la mienne.

Bonjour,

J’espère que la qualité d’un navigateur ne se résume pas à ses extensions (1).

Le problème est ailleurs :
Qui dans le grand public connait Mozilla/Firefox sinon par une vague impression d’avoir déjà entendu ces mots quelque part ?
Mais il y a pire : qui dans le grand public sait encore ce qu’est un navigateur ?

(1) question vie privée, umatrix, ublock fonctionnent très bien. Noscript va finir par arriver. Enfin, about:config permet d’en faire beaucoup avant même de confier son sort à des extensions…

Les calculs des statistiques de Net Marketshare ont changé entre octobre et novembre. Si on reprends les statistiques d’octobre actuellement (avec changement du calcul), on est à 5,94 % au lieu de 9 %. Si je fais la moyenne d’octobre (6,1% + 5,9% + 9,1% + 5,3% / 4) , je tombe sur 6,6%. Donc il n’y a aucun changement pour Firefox.

« Si je n’ai pas ces outils qui me protègent aujourd’hui du tracking, j’irais chercher ailleurs. »

Pardon ? Toutes les extensions encore maintenues d’anti-tracking ont été portées, à ma connaissance. Y compris certaines devenues obsolètes car la fonctionnalité a été intégrée nativement.

« La meilleure alternative à Quantum, c’est la 55 ou la ESR ! »

Et pourquoi pas IE6, tant qu’on y est ?
Et la meilleure alternative à Windows 10, c’est XP ?

« Il paraît que Quantum allait tout déchirer et qu’il provoquerait une vague d’adhésion sans précédent. Côté vitesse, pschittt. Côté extensions, pschittt. C’est toujours difficile de vouloir avoir raison contre les utilisateurs ! »

Quantum déchire tout, la vitesse est présente, les extensions encore nombreuses. Pour l’adhésion, ils n’ont jamais dit ça. Déjà il va falloir du temps pour contrer le malware Google Chrome. Et il faut aussi le temps aux gens de se rendre compte que Firefox est « mieux » (comprendre, plus rapide, pour le grand public).

« Je croyais que Quantum allait sortir Firefox de l’ornière »

Ce sera probablement le cas, la vieillesse de Gecko se faisait sentir. De plus, il était reproché à Mozilla de ne plus innover autant qu’à ses débuts. À l’époque c’est ce qui avait fait la différence. Et c’est pas idiot.

——-

Le plus important, c’est encore de dire que malgré tout ce qu’on peut reprocher à Quantum, il est meilleur que la concurrence. Certains nostalgiques diront qu’il est moins bien que l’ancien Firefox, alors même qu’il est bien plus performant. Donc objectivement, Firefox a progressé. Et a ainsi surpassé la concurrence. Donc il a toutes ses chances.

On ne fait pas d’omelette sans casser des oeux. Le changement d’extensions était nécessaire. Cela permet de virer des dépendances inutiles, de garantir la sécurité du navigateur et de l’alléger.

Peut-être qu’à court terme Firefox perdra des extensions non maintenues mais à long terme cela attirera d’avantages de développeurs.

@Denis
« La meilleure alternative à Quantum, c’est la 55 ou la ESR ! »
Avec ce type de raisonnement, vous utilisez toujours Windows XP histoire de faire tourner des softs legacy ?

Dans le domaine des technos, tout évolue, et plutôt vite. La fondation Mozilla a eu raison de faire from scratch un nouveau navigateur. On peut pas rester des plombes sur des technos du siècle dernier.

On peut les blamer sur le manque de com’, mais sachant qu’ils s’y sont pris un an à l’avance, je pense qu’ils ont suffisamment anticipé. Suffit de voir la procrastination des devs jusqu’à la sortie de Quantum sur le canal Nightly, et à partir de là la rapidité avec laquelle la plupart des extensions on été portées.

Enfin, venant de quelqu’un qui utilise des extensions pour faire le taf qui est intégré depuis belle lurette (coucou Web Developper), ça m’étonne pas.

À un moment faut accepter de tourner la page, même si c’est pas forcément évident, surtout pour l’utilisateur lambda qui sait pas forcément comment ça fonctionne dans le milieu.

Au contraire pour moi c’est le jour et la nuit entre firefox quantum et la version précédente.
C’est agréable d’avoir un navigateur rapide et véloce.
Bon j’ai une petite configuration à la maison un zotac avec un i5 faiblard sous ubuntu 16.04 (bon en même temps il consomme très peut de jus).

Par contre sur le xeon du boulot j’ai pas vu grande différence.

@Alexandre

Je pensais que l’objectif était d’attirer des utilisateurs. ;+)

@Cedric

Je n’ai pas de problème de vitesse sous Firefox 55, avec mes extensions.

@Darks

L’utilisateur se fout de la manière dont peut fonctionner le « milieu ».

@Nicko

J’ai pris les chiffres de Wikipédia. Quelle bande de cons chez Wikipédia, hein ??? ;+)

@Stephanoux

Un navigateur, c’est un éco-système. Et oui, ce sont bien les extensions qui font le navigateur !

@Moraler

Silent Block (la meilleure de toutes les extensions anti-tracking), Element Hiding Helper ne sont pas traduites ! Newsfox, non plus. Ca, c’est moins grave.

Et on attend iMacros !

@Denis, « J’ai pris les chiffres de Wikipédia » …
… et moi à la source

@Nicko

Quel bande de gros cons chez Wikipédia !!! ;+)

Côté vitesse, sur ma machine poussive, le résultat ne fait pas de doute, le gain est sensible.

Sur ma machine plus à jour, le gain est moins notable, c’est vrai. Mais j’étais déjà satisfait auparavant.

Pour ce qui est des extensions obsolètes, j’en ai perdu une ou deux aussi. Mais s’il n’y a plus de mainteneur, il faut asser à autre chose. On pourrait même se dire qu’il aurait fallu se oser la question plus tôt de leur obsolescence et pourquoi pas de leur statut du point de vue de la sécurité !

Pour ce qui est du choix côté navigateur, il y a effectivement la version ESR de Firefox, c’est mieux que rien du tout chez la concurrence. Et puis c’est libre, rien n’interdit de forker et maintenir son Firefox si on n’est pas satisfait. D’ailleurs ça existe déjà (cf PaleMoon que je connais, et d’autres peut-être).

Perso, je le trouve surtout moche sur Windows 7, mais tant pis.

Et à une époque je le trouvais franchement pas rapide du tout, mais tant pis.

Tant pis car, pour moi, le contrat avec Mozilla, c’est qu’ils défendent autant qu’ils peuvent les intérêts et la vie privée de leurs utilisateurs.

J’ai eu l’occasion de tester Chrome. Sur beaucoup de points, j’ai vite compris son succès.

Mais tant pis pour moi, philosophiquement, c’est Never!

@Jarno

Je ne sais pas si un navigateur est moche ou beau. ;+) Un peu comme une voiture. Ce que je sais, c’est qu’il nous est bigrement utile et, de ce point de vue, les extensions XUL le sont à notre activité professionnelle !

« Ce que je sais, c’est qu’il nous est bigrement utile et, de ce point de vue, les extensions XUL le sont à notre activité professionnelle ! »

A partir du moment où on parle de contexte professionnel, je pense qu’il faut assumer ce contexte jusqu’au bout : j’utilise une appli/un navigateur/une extension pour gagner de l’argent ; donc :

– soit je paie pour mes outils et demande en retour une maintenance sécurité/compatibilité/évolutivité

– soit je prends du libre et j’accepte de devoir peut-être un jour payer un salarié/un freelance/une société tierce pour en avoir la maintenance sécurité/compatibilité/évolutivité

– soit … bah tant pis pour moi !

Mon propos peut paraître dur et sévère. Il ne s’agit pas de jouer au Père Fouettard, pas du tout. C’est surtout que je ne trouve pas ça très logique en fait.

J’ai vu disparaître des outils très utiles à mon travail par le passé. Mais si on/sa boite n’assume pas financièrement, on ne peut pas non plus taper sur la tête de ceux qu’on ne paie pas !

J’ai dû assurer il y a peu de temps des correctifs sur une application web pour IE6. Le donneur d’ordre assume d’avoir ce besoin et paie ma boite, qui me paie. Cela me semble plus logique comme position (quel que soit le mal qu’on peut penser -à raison- d’IE6 !).

Je comprends la colère exprimée, mais vu le contexte professionnel justement, ça me semble un peu déplacé.

@Jarno

Le fonctionnement du libre est assimilable à un GIE dans lequel les sociétés commerciales sont les principaux moteurs du mouvement. HP finance la fondation Debian. Google… Mozilla. IBM, Red Hat mobilisent leurs ingénieurs autour du projet Linux.

Ton raisonnement me semble relater une totale méconnaissance du logiciel libre. Et je ne vois pas à quel titre il faudrait le payer dans le cadre d’une activité commerciale. Tu confonds avec les freeware !

Nicko a parfaitement raison.

On voit dans les chiffres de Net Marketshare une forte chute de Firefox et IE/EDGE, mais une hausse encore plus forte de Safari, qui fait un bon de 35% en un mois.

Ce n’est pas crédible pour un sou, surtout quand en plus on voit dans ces chiffres que Chrome, le navigateur qui a plus de la moitié du marché, n’a absolument rien gagné, alors que Safari, qui ne tourne plus que sur les plateformes Apple fait un bon en avant (+35%). Alors soit ceux qui ont abandonné Firefox étaient tous sur Mac (un tiers des utilisateurs de Firefox en octobre sur Mac ? peu crédible) et ceux qui ont abandonné IE/Edge sont passé sur Mac (encore moins crédible…), soit il y a clairement un gros problème avec les chiffres de NetMarketshare…

C’est en fait un problème avec ce type de stats, elles sont en fait souvent (très souvent !) corrigées à postériori, quand l’éditeur de la solution de statistiques se rend compte que certains user-agent étaient mal interprétés et se retrouvaient donc mal catégorisés…

Du coup, comme le dit Nicko, quand on va à la source chez NetMarketshare, on voit que les chiffres d’octobre ont depuis été corrigées. Ce qui ne veut pas dire que c’est des cons chez Wikipédia, mais bêtement que les chiffres de NetMarketshare ont changé entre le moment où un contributeur les a recopiés dans Wikipedia et aujourd’hui (et là, on peut au passage se poser de la question de la pertinence du recopiage de ce genre de chiffres dans Wikipedia… un état des lieux du marché des navigateurs à un instant t, ça n’a aucune valeur encyclopédique…).

Il est en tout état de cause assez surprenant d’imaginer que le passage aux WebExtensions puisse provoquer une fuite massive des utilisateurs, alors même que les seules alternatives à Firefox ont déjà adopté les WebExtensions depuis belle lurette… Un peu comme si pour protester contre le remplacement de mon restau traditionnel favori par un MacDo, je me ruais tous les midis chez Quick ou Burger King…

Je m’en moque que le code soit beau et pur. Ou que Firefox soit plus rapide. Sur ma vielle bécane et là où j’habite en pleine cambrousse, l’internet se traîne … à un train d sénateur et c’est pas FF qui le poussera aux fesses.

Un navigateur, ce n’est qu’un outil et s’il ne convient pas ben on en prend un autre. Depuis 4 ans, je n’ai plus FF que dans un coin de l’ordi pour vérifier à quoi ressemblent mes sites avec ce navigateur. Sinon, j’aimais bien Cyberfox, mais il est en fin de course. Ou encore Palemoon et maintenant SeaMonkey où tournent toutes mes extensions qui sont mes outils sine qua non.

Et pour ce qui est de la rapidité (j’ai quand même 10 navigateurs sur mon Windows10), ben c’est Edge qui se montre le plus véloce, hahaha ! Surtout au lancement, et j’ai pas vu qu’il était préchargé au démarrage. Certains diront que c’est parce qu’il n’a pas d’extension …

@Mara

Beau commentaire !

Pour en revenir au titre, « la stratégie perdante de Mozilla », je suis d’accord.

Je pensais passer allègrement à Firefox Quantum, mais Mozilla ne m’en donne tout simplement pas la possibilité.

1. J’utilise Windows XP, et il n’est pas disponible pour cet OS. Je vous écrit donc depuis Firefox 52.2.5esr, et étant donné que Firefox ne lit plus la vidéo sur Youtube, je compte migrer vers Yandex, qui lui est maintenu sur ce système d’exploitation (épargnez-moi les commentaires « quoi, t’es toujours sous XP, mon pauvre… », je ne suis pas sûr que les russes soient plus crétins que nous.)
Ce n’est évidemment pas la seule raison.

2. je voulais le tester avec mon iPhone 4S sous iOS 9.3.5, que je possède pour tester et comparer avec d’autres téléphones, pour tester et adopter cette nouvelle mouture de Firefox.
Malheureusement, Firefox Quantum n’est disponible qu’à partir de iOS 10.2. Quel mauvais choix !
Cela exclut les possesseurs d’Ipad 2, et d’iPad Mini aussi.

3. J’aurais bien tester ce Firefox Quantum sur mon Blackberry Z10, mais la version d’Android a refusé de s’installer, ce qui exclut a priori les téléphones Blackberry sous BB10.
Les possesseurs de Sailfish OS, et de leur Jolla, ainsi que les possesseurs du Sony Xperia X sous Sailfish OS sont-ils dans la même impasse ?

Ce choix n’est pas fédérateur.
Du coup, vive Opera et son navigateur Opera Mini sur téléphone portatif équipé d’un runtime Android.

Donc oui, la stratégie de Mozilla n’est CLAIREMENT pas la bonne, et je le regrette.

E-Gwen.

@E-Gwen

Je suis en train de tester Chromium. C’est un déchirement !

Franchement, quelle tristesse de voir FF se tirer une balle dans le pied comme ça.
J’ai essayé Quantum: 2/3 de mes extensions qui ne fonctionnent plus.
Et sur le site de Mozilla, on t’offre gentiment de te trouver des extensions équivalentes: à la place de « decentraleyes » on me propose…Ublock??? On nous prend pour des c… ou quoi. Quand à « Cookie auto delete » pour remplacer « Self-Destructing cookies », pourquoi pas un T-Shirt pour remplacer un gilet pare-balle?
Oui, un navigateur c’est un écosystème (enfin avec FF et ses addons chacun pouvait se construire son propre écosystème c’est ce qui faisait sa force).
Alors, pour garder un vrai Firefox: Firefox 55 ESR, et heureusement j’avais gardé toutes mes XPI à l’abri et j’ai pu les réinstaller, ouf.
Et pour la rapidité (mais qu’est ce que j’en ai à battre) et quand j’en ai rien à foutre de me faire tracker: Chromium; pourqoi prendre la copie (Quantum), quand on peut avoir l’original.
Bien triste quand même.
P.S. En Windows je suis toujours sous XP (en machine virtuelle), je comprends que ceux à qui ça ne pose pas de problème d’avoir Windows 10 sur le machine trouvent Quantum formidable…Faut vivre avec son temps:-(

Fallait me demander !
Du moins, sur d’autres forum, j’avais prévu ce suicide de Firefox avec Quantum, pour une raison visible : La perte de la quasi totalité des extensions indispensable (il reste beaucoup d’extensions, mais beaucoup de celles qui reste sont d’une navrante inutilité, sans même être marrantes).
Au delà de ça, la cause est plus profonde: La perte du vrai esprit libre, et le respect des choix des utilisateur; à ce compte, je vais chez Chrome, qui au moins ne ment pas sur ses intentions mercantile et sa volonté d’influencer nos choix et nos habitude (avec un produit excellent par ailleurs).

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)