Firefox plus lent que Chromium

Comme vous le savez, le choix contre-nature de la fondation Mozilla et de ses développeurs autistes de bazarder les extensions XUL m’a amené à utiliser Chromium, en parallèle à Firefox 55.0.3. Ce que j’apprécie dans ce navigateur Open Source, en dehors de sa vitesse et de ses extensions, ce sont ses immenses possibilités de réglage notamment concernant la gestion du blocage des cookies et des sites en utilisant des caractères génériques au travers de la base de registre sous Windows.

Chromium toujours plus véloce que Firefox

Pour autant, le retour du son partiel avec le passage de Firefox à la version 59 sur ma machine Windows, la gestion des containers m’ont amené à m’interroger. J’ai donc comparé les performances de cette nouvelle version. Le 31 décembre 2017,  j’avais pu établir un gain de performances de 22% en faveur de Chromium. Il est aujourd’hui entre Firefox 59.0 et Chromium 67.0.3371.0 de 21.6%. en 3 mois, les choses n’ont pas beaucoup évolué.

Chromium toujours plus véloce que Firefox

Firefox, un navigateur à la dérive

Malgré les réels efforts des développeurs de Firefox pour améliorer les performances, le navigateur de la fondation Mozilla voit sa part de marché continuer de s’effondrer. Elle est passée de 6.4 à 6.1% de décembre 2017 à février 2018. En 3 mois, Chrome / Chromium renforcent leur position en passant de 53.7 à 54.8%.

Firefox, un navigateur à la dérive

Firefox  / Chromium Firefox