L’abandon de Xul par Mozilla sonne-t-il la mort de Firefox ?

L'abandon de Xul par Mozilla sonne-t-il la mort de Firefox ?L’annonce faite par la fondation Mozilla d’abandonner Xul doit nous interroger sur le devenir de Firefox, dont les parts de marché à 10.7% ne cessent de fondre comme neige au soleil face à Google Chrome et ses 43.7%, Safari et ses 18%, Internet Explorer et ses 12.7%. On peut difficilement faire pire ! L’arrêt du soutien financier à la fondation par Google, le fiasco de Firefox OS ont d’ailleurs amené certaines personnalités comme Tristan Nitot à quitter le navire pendant qu’il flottait encore. On ne peut les accabler !

C’est dans ce contexte que la fondation Mozilla a décidé d’adopter le standard WebExtensions afin de rendre compatible les add-ons développés pour Google Chrome, faute de disposer  de ressources internes pour maintenir Xul. Quid de l’écosystème qui a été développé jusqu’à présent et qui faisait l’intérêt que nous portions à Firefox ??? J’ai jeté un œil cet après-midi sur le site de la fondation Mozilla pour voir  comment développer une extension XPI. Je n’ai jamais vu une telle usine à gaz. Malgré mes 25 années dans le développement informatique, je n’ai strictement rien compris. Alors imaginez un « profane »… La fondation Mozilla serait inspirée à nous fournir au plus vite un outil RAD, un IDE ou Environnement de Développement Intégré, si elle veut que son navigateur Open Source existe encore dans les années à venir ! Je ne suis même pas sûr qu’elle en ait encore et les moyens et la volonté.

La lente et désespérante agonie de Firefox

Source : W3Counter

 La lente agonie de Firefox

Firefox  / Firefox Google Chrome Mozilla XUL 

Commentaires

La mort de Mozilla Firefox ? Elle serait en partie due à la politique de gribouille de certaines entités du libre (Debian et la FSF) qu’à celle de la Mozilla Foundation qui fait tout pour survivre.

Il est vrai que la politique d’installation tel un malware de Google Chrome n’a pas aidé à la survie dans une fourchette haute de Mozilla Firefox.

Mis à part Netmarket Share, tout le monde met en tête le navigateur de Google en tête. Les trois autres étant IE, Safari et Mozilla Firefox, ce qui fait pas loin de 85% des parts de marché mondiales.

Que Mozilla Firefox clamse, ce serait une grande perte. En tout cas, ce ne serait pas à l’avantage de Chrome qui a profité de la brèche ouverte dans la quasi-monopole d’IE aux alentours de 2004-2005 par un certain… Mozilla Firefox.

@Frédéric

Totalement d’accord avec toi sur Debian avec son iceweasel. Pour la FSF, je ne sais pas qui finance le projet. Je ne suis pas sûr qu’elle pèse bien lourd. ;+)

Ce que j’ai cru comprendre au travers de l’abandon de XUL, c’est que Mozilla n’avait plus les ressources internes pour maintenir le projet. Je crois également que faire le choix de mobiliser les développeurs autour de Firefox OS n’a pas été très profitable à Firefox.

Bien à toi.

Ça serait vraiment triste que Firefox disparaisse.
Tous ces navigateurs qui récupèrent toutes les url c’est purement scandaleux.
J’ai déjà remarqué de plus en plus de sites incompatibles avec firefox.
Sur le site impots.gouv.fr par exemple, après le login (en pro) j’ai plus rien. J’ai lancé Internet Explorer et ça passait. Pareil pour se connecter au wifi à partir d’un hôtel. L’interface sur mon tel ne marche pas avec firefox, mais avec un autre navigateur ça passait.

@Julien

Oui, très triste en effet, tant ce produit – et tout son écosystème – répond aux problématiques de respect de la vie privée

@Julien
oula, il doit y avoir un problème avec ton navigateur ou une de tes extensions. Perso je n’ai jamais de problème avec Firefox, même sur impots.gouv.fr

Firefox est le seul navigateur libre qui existe, c’est le seul qui défende l’idée d’un web vraiment ouvert.
Son évolution ces dernières années a été à la hauteur et il n’a rien à envier à Chrome. Si ce dernier est aussi répandu c’est surtout parcequ’il s’installe tout seul et se met en navigateur par défaut. Beaucoup de personnes l’utilise sans s’en rendre compte.
Chrome est un véritable espion qui profite du pouvoir qu’a son créateur, Google.

Pour ce qui est de XUL, je ne vois pas en quoi ça dit quoi que ce soit sur le devenir de Mozilla. Ils évoluent, prennent des choix. Il faut bien orienter son action sinon on se disperse. Ils misent sur FirefoxOS dont la prochaine version est très prometteuse.

Et les chiffres de 10% j’aimerais bien savoir d’où vous les tenez… Firefox c’est 16% de parts de marché, et ça ne fond pas « comme neige au soleil ».
http://gs.statcounter.com/
Chrome a dépassé les 50%, il écrase tous ses concurrents. Ça fait peur, un nouveau monopole voit le jour. Après le monopole IE nous avons celui de Chrome…

Il faut aussi dire qu’Apple incite à l’homogénéisation des navigateurs. Comme il refuse tous les navigateurs qui n’utilisent pas le moteur de rendu WebKit dans son store, les autres navigateurs commencent à l’utiliser. D’abord Opera qui a abandonné son propre moteur afin de se mettre à Blink, le dérivé de WebKit créé par Google.
Mozilla a annoncé récemment qu’ils avaient développé un Firefox qui utilisait WebKit pour iOS (car jusqu’ici il était impossible d’installer Firefox puisqu’il utilisait son propre moteur Gecko).
Par cet exemple on voit qu’Apple a imposé à Mozilla des développements supplémentaires et donc des maintenances supplémentaires.
La question est, Gecko va t’il subsister ?

Bonjour,

« L’arrêt du soutien financier à la fondation par Google, le fiasco de Firefox OS ont d’ailleurs amené certaines personnalités comme Tristant Nitot à quitter le navire pendant qu’il flottait encore »

Je ne vois pas les choses comme cela. Si j’ai quitté Mozilla, c’est principalement pour les raisons suivantes :

1 – 17 ans sur un projet (début 1998 à début 2015), c’est long, surtout sur un CV, au risque d’apparaître inemployable car sclérosé.
2 – j’ai une mentalité qui fait que je fonctionne mieux dans une petite structure. Avec plus de 1000 employés, Mozilla était devenu trop gros pour moi.

À ma connaissance, la fin du contrat avec Google n’a pas réduit le budget de Mozilla.

Par ailleurs, je ne pense pas que Firefox OS soit un fiasco. Ca n’est pas un projet visant à équiper quelqu’un qui hésite entre un iPhone et un Nexus 5X, ce qui fait que beaucoup d’observateurs ont tendance à trouver les téléphones trop peu excitants… pour eux. Ca ne veut pas dire que Mozilla doive arrêter le projet Firefox OS.

Pour revenir au sujet de XUL : les moyens de Mozilla sont limités, surtout quand on les compare à ceux de Google ou de Microsoft avec Edge. De ce fait, pour avoir du succès, il lui faut se concentrer sur ce qui est le plus important. Jusqu’à présent, Mozilla devait maintenir deux langages/plateformes : HTML5 pour les pages Web et XUL pour la UI de Firefox. C’est couteux de diviser ses ressources ainsi. C’est pour cela qu’a été prise la décision de se focaliser sur HTML5 et de sacrifier XUL.

Toute décision a ses revers. Certains vont regretter XUL, et je les comprends. C’était une très bonne plateforme. Cela signifie que les auteurs d’extensions vont souffrir, le temps que soit mis en place les outils de conception d’extensions de nouvelle génération. On peut regretter cela, mais je crois que ne pas prendre de décision aurait été plus dommageable à Firefox. Il reste aujourd’hui à Mozilla à « executer », à bien faire son travail. Mais je ne peux que les féliciter pour avoir eu le courage de prendre cette décision qui, je l’imagine, n’a pas été facile à prendre.

–Tristan (sans T à la fin) Nitot (avec un T à la fin ;)

@Tristan

Désolé pour la faute de frappe. ;+) Corrigé.

Concernant Firefox OS, dont je suis utilisateur depuis 2 ans maintenant, je l’affirme, c’est une catastrophe. Passons sur le mobile lui-même, un ZTE Open C qui coupe mes communications quand il commute de la 2G à la 3G et réciproquement… Comment imaginer que l’éditeur du navigateur Firefox empêche l’installation et l’exécution d’extensions sur Firefox OS, alors que c’est possible sous Android ??? A ce niveau, c’est de la connerie. Si nous avons choisi Firefox et je continue à en être un chaud, très chaud partisan, c’est avant tout pour son écosystème et surtout pour ses extensions, sans pareil. Pas pour les beaux yeux de la fondation Mozilla dont je me fous éperdument, qui, comme toutes les « enseignes » du libre, s’inscrit avant tout – malgré le paradoxe apparent – dans une logique de marché. Quand on a un écosystème comme XUL, on y réfléchit à deux fois avant de vouloir le bazarder !!!

Pour ma part, j’attends avec impatience Ubuntu Phone et Plasma Mobile. Mozilla s’est dispersé, à vouloir singer Google, Apple ou Microsoft qui est également à la peine. Elle perdra sur les deux tableaux, comme, hélas, les faits nous le montrent aujourd’hui. Ce que nous attendons de la fondation Mozilla, c’est qu’elle se recentre et qu’elle fournisse un navigateur et un client de messagerie – accessoirement – performants soucieux de notre vie privée.

J’attends de voir les données financières pour l’année 2015, pour apprécier la réalité financière de la fondation Mozilla. Les dernières données dont nous disposons datent de 2013. La fondation ne brille pas par sa transparence et/ou sa réactivité !

@MTux

La majorité des jeunes ne connaissent pas Firefox.

La majorité des jeunes (sinon des gens) ne connaissent pas le web, il est invisible sinon bien caché sur les nouveaux terminaux (téléphones/tablettes). C’est pas grave : le web a fait son temps, voilà. Faut inventer autre chose, allez hop, place aux jeunes, justement, inventez autre chose.

@ToToNoNo

En effet, ils l’utilisent.

> J’attends de voir les données financières pour l’année 2015, pour apprécier la réalité financière de la fondation Mozilla. Les dernières données dont nous disposons datent de 2013. La fondation ne brille pas par sa transparence et/ou sa réactivité !

Mozilla reçoit les comptes certifiés 9 à 11 mois après la fin de l’année. (fin septembre 2014 pour les comptes 2013, début novembre 2013 pour les comptes 2012). Le temps de concevoir le site Web correspondant, et c’est annoncé.

Nous devrions voir arriver les comptes 2014 prochainement, en toute logique. Dans les temps, donc.

–Tristan

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)