La désinformation de Microsoft sur le logiciel libre

C’est au moment où LibreOffice, un fork d’OpenOffice, vient d’apparaître que Microsoft a décidé de s’en prendre bêtement au logiciel libre et à OpenOffice en particulier. Hasard ou nécessité ?

La pérennité des projets Open Source en question ?

Microsoft évoque, avec le choix du logiciel libre, un risque de rupture d’approvisionnement par l’arrêt du développement des projets. Tous les projets Open Source majeurs que sont Apache, MySQL, PHP, Python, WordPress, Drupal, OpenOffice, Gimp, Firefox, Thunderbird, etc sont loin, bien loin de nous laisser cette sensation.

A titre d’exemple, en 2007, Microsoft arrêtait le développement du logiciel Visual FoxPro.

Le support

Compte-tenu de l’accroissement du niveau des utilisateurs et d’interfaces graphiques bien plus simples à appréhender, une grande majorité d’entre nous sont aujourd’hui en capacité d’aller chercher les éléments d’informations complémentaires à l’utilisation de leurs logiciels sur Internet. Il faut aussi arrêter de prendre les utilisateurs pour des neuneus ! La communauté Open Source nous propose aujourd’hui des guides et des documentations qui nous permettent très largement de nous perfectionner. A titre d’exemple, vous pourrez aller jeter un œil sur ces deux sites très bien faits :

Je n’ai rien trouvé en termes de documentation en français sur le site officiel de Microsoft relatif au logiciel Word. Pour migrer, il faut, la plupart du temps, payer une formation aux utilisateurs, là où des documentations  peuvent très bien faire l’affaire. Microsoft a un grand mérite : il fait marcher le « petit commerce » !

Les bogues

Inutile là-encore de faire de longs discours ! Il suffit juste d’aller sur le site du CERTA (Centre d’Expertise Gouvernemental de Réponse et de Traitement des Attaques informatiques) rattaché au 1er ministre. Pour l’essentiel, les failles de sécurité proviennent des éditeurs propriétaires. Sur les 10 alertes en cours, 2 provenant de Microsoft n’ont toujours fait l’objet d’aucune correction. L’une d’entre elles date de 2005. En matière de réactivité et de sécurité, l’éditeur sait vraiment de quoi il parle ! Les correctifs en provenance des projets OpenSource mettent beaucoup moins de temps avant d’être mis à disposition du grand public. La fondation Mozilla offre même 3000 dollars à celui qui aurait mis en évidence une faille de sécurité !

Productivité ?

Microsoft met en avant la productivité des utilisateurs à continuer d’employer les logiciels qu’ils ont toujours utilisés. Or, la complexité ergonomique et fonctionnelle mise en avant dans les versions récentes de Microsoft Office et l’incapacité pour les utilisateurs d’y retrouver les fonctionnalités des anciennes versions devraient inciter Microsoft à un peu de modestie. Il est plus facile de passer de Microsoft Office 2003 à OpenOffice.org 3.1 que de basculer sur la version 2007 ou 2010. Utilisatrice aguerrie de Microsoft Office 2003, ma femme n’aura jamais trouvé le moyen d’ouvrir un fichier sous Word 2007 ! Certes, elle est blonde.

Formats et macros

En matière de formats de documents, la période récente a surtout été marquée par l’avènement du format Pdf. Aujourd’hui, tous les logiciels – y compris la suite bureautique Microsoft Office 2010 – permettent de sauvegarder des documents au format PDF. La majorité des logiciels de traitement de texte sont également capables de reprendre les documents DOC, DOCX ou ODT. Il peut arriver, à la marge, que le document présente des petites différences de présentation. Pas de quoi fouetter un chat !

Concernant les macros, il faut aussi faire remarquer que Microsoft Office ne sait pas reprendre les macros de la suite OpenOffice.org. Précisons, par ailleurs, que la grande majeure partie des utilisateurs ne sont absolument pas concernés par ce genre de fonctionnalités.

Investir dans l’humain ou payer les logiciels Microsoft ?

Les propos de Microsoft sur la charge supplémentaire que ferait peser à une entreprise l’utilisation du logiciel libre est extrêmement caricaturale. La cadence effrénée de renouvellement de versions et l’inflation fonctionnelle engendrent des coûts importants en matière de formation et de renouvellement de matériels.

Dans ce cadre, qu’une entreprise fasse le choix d’investir dans l’humain et la proximité plutôt de brûler ses budgets en achat d’obésiciels et de matériels énergivores pour utiliser 5% des fonctions des logiciels ne semble pas complètement irraisonné ! Il faut être fou pour, aujourd’hui, ne pas faire le choix de l’Open Source.

Logiciel libre  / Linux Microsoft Microsoft Office Open Source OpenOffice OpenOffice.org Ubuntu Server LTS 

Commentaires

Un bon article supplémentaire.
Hormis que tu es mauvaise langue sur deux points :

Voici l’aide MS pour word : http://support.microsoft.com/ph/14894/fr
d’ailleurs voici les aides pour leurs logiciels : http://support.microsoft.com/gp/hublist/fr

Et le second point est sur la couleur de cheveux de ta femme, c’est de la discrimination!!!!

Bien cordialement!

Merci. Mais je n’avais vraiment pas trouvé ! Et je doute qu’un Internaute normalement constitué puisse y accéder. ;+)

NB Je n’ai rien contre les blondes.

comment prendre la chose et par quel bout ?

en effet, en parler ou se taire tel est le dilemme ….

en tout cas, ignorer une telle entreprise pour la laisser dans son coin et ensuite au fur et à mesure l’isoler ou essayer d’argumenter quitte à faire son jeux ….

pour ma part, le pipo blingbling commercial est vraiment lassant …

en revanche si je parle du fond des choses le bas risque d’être très blessant ..

à méditer

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)