Mozilla, sous les fourches caudines du Cloud Act

Mozilla, sous les fourches caudines du Cloud ActJe me suis insurgé contre les pratiques de la fondation Mozilla, au niveau des données collectées par les services de télémétrie configurés dans Firefox et l’utilisation des services de safebrowsing sous-traités par Firefox à Google. Le vote du CLOUD Act devrait vous inciter à une extrême prudence quant à l’utilisation du compte Firefox, vous permettant de synchroniser vos marque-pages, votre historique, vos identifiants dans le cloud de la fondation Mozilla.

Compte Firefox

Prudence

Mozilla est une fondation dont le siège social est basé à Moutain View aux Etats-Unis. Du fait des services qu’elle propose, elle est donc soumis au CLOUD Act, au même titre que les autres fournisseurs de service tels que Twitter, Facebook, Google ou Microsoft. D’ailleurs, cette loi dénoncée par l’EFF, Amnesty International ou encore Humans Rights Watch – sauf erreur de ma part – n’a fait l’objet d’aucun communiqué émanant de Mozilla. Nous ne savons pas quelle sera l’attitude et/ou la réplique de la fondation vis à vis de la loi américaine. Il serait temps, grand temps, que Mozilla sorte de son silence.

Seule solution

La seule solution qui permettrait à la fondation Mozilla de ne pas communiquer nos données personnelles stockées dans ses différents services aux autorités américaines serait de migrer son siège social dans un des pays de l’Union Européenne.  Le fait que le serveur hébergeant vos données personnelles soit basé en Europe ne suffit pas, puisque le Cloud Act permet aux autorités fédérales de récupérer vos données personnelles hébergées à l’extérieur des Etats-Unis, dès lors qu’il s’agit d’une fournisseur de services américains. C’est hélas le cas de Mozilla !

Pour rappel, le RGPD s’appliquera à partir du 25 mai dans les pays membres de l’Union Européenne. 

Tracking  / Cloud Act Firefox Mozilla