SEO : l’impact de Twitter

Le 6 février, je publiais un article sur le Pentest et le Pentesteur, à force de voir autant de jeunes vouloir aller sans aucune espèce de qualification dans la sécurité informatique, pour y faire des tests dits de pénétration. La meilleure façon de se défendre n’est pas l’attaque, qu’on se le dise une fois pour toutes ! Les attaquants perdent toujours à la fin. Et vouloir entrer dans leur tête me semble relever au mieux d’un grand désordre psychologique, au pire d’un mimétisme inquiétant risquant de vous faire basculer du côté obscur de la force ! ;+)

SEO : l'impact de TwitterEt là, une nuée de twittos désœuvrés s’est abattue sur mon article , telle la vérole sur le bas clergé. Après avoir blacklisté une quantité non négligeable de commentateurs (j’ai quand même eu droit à me faire qualifier de « fumiste« ), j’ai décidé de retirer mon tweet. J’ai même transformé le résumé initial de mon article. Je n’y étais pas allé de main morte, tout de même, comme d’habitude.

« Le Pentest n’est pas un métier. C’est au mieux une farce qui peut nuire gravement au fonctionnement de votre système d’information.« 

est devenu…

« Le Pentest n’est pas un métier. C’est au mieux une technique qui peut nuire gravement au fonctionnement de votre système d’information. Au pire, il s’agit d’une grande farce.« 

C’est effectivement plus juste pour les professionnels de la profession, qui peuvent y voir un espace d’exercices en milieu confiné, à la manière d’une soirée PaintBall ou d’une manifestation de gilets jaunes où vous risquez de vous faire éborgner, émasculer, amputer d’un pied ou d’une main. Après tout, à chacun ses petits plaisirs !

L’effet collatéral de tout ce ramdam est d’avoir propulsé mon article en 1ère position dans la SERP Google sur la combinaison de mots pentest pentesteur. Bravo les twittos, je n’en attendais pas tant de votre part ! ;+) Je ne sais pas si tous ces braves gens ont compris à quoi pouvait servir Twitter. Pour rappel, je suis le plus vieux maire de France à m’être inscrit sur Twitter, soit en 2007. A l’époque, je n’étais que simple conseiller municipal. J’ai juste une douzaine d’années d’utilisation active. La meute que j’avais à mes trousses me semblait manquer cruellement d’expérience.

Au fait, dois-je vous remercier ? Gros bisous et à bientôt pour parler cette fois de choses bien plus sérieuses !

Réseaux sociaux  / Pentest SEO Twitter 

Commentaires

On fait un pari, je te pentest gratuit et on voit qui gagne à la fin ?

@Jean Valjean

Sans mon consentement, c’est totalement illégal. 60000 euros d’amende et 2 ans de prison max. Et tu n’as pas mon consentement. En cas de suppression de données ou d’altération du système, cela passe à 100000 euros et 3 ans de prison.

Réf. : Article L.323-1 du code pénal

Comme quoi un germe n’est jamais « bon » ou « mauvais » par nature. Tout est affaire de contexte… ;-)

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)