Next INpact : la rédaction communautaire ou mourir !

Next INpact : la rédaction communautaire ou mourir !

Jusqu’à la fin des années 90, les magazines étaient, avec les livres, le seul moyen de s’informer dans le domaine de l’informatique. J’ai d’ailleurs écrit des chroniques dans 01 Informatique jusqu’au début des années 2000. Puis les éditeurs ont abandonné le papier pour proposer des portails d’information financés par le tracking et la publicité. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai alors suspendu tous mes abonnements papier. Très vite concurrencés par des influenceurs se rémunérant à coup d’articles sponsorisés et de régies publicitaires « artisanales », les sites d’information spécialisée dans le domaine informatique ont eu à subir de nombreuses actions de déréférencement du fait des filtres et des règles imposées par un Google en situation de monopole, provoquant l’effondrement de la visibilité du portail.

Dans une tribune récente, Christophe Neau nous explique que Next INpact ne survivra pas bien longtemps. Je partage son diagnostic. La seule possibilité que j’entrevoie pour pérenniser le modèle économique, c’est de développer la rédaction communautaire. Dans ce nouveau format, les salariés seraient là pour corriger, amender et publier – après modération – les contenus proposés par une équipe de rédacteurs bénévoles. Un modèle gagnant-gagnant, permettant au journal de se renouveler et aux rédacteurs de se faire connaître ! Je vous avoue avoir lu très rarement les articles publiés dans Next INpact. Pas assez technique, de plus en plus généraliste, de plus en plus éloigné de l’informatique à mon goût !

Réseaux sociaux  / Presse informatique