Merci aux lecteurs de LinuxFr.org, même si vous dissonez… les cloches

Depuis quelques temps, je publie mes articles dans les pages de liens de LinuxFr.org et, assez curieusement, le nombre de downvotes est inversement proportionnel à celui de mes lecteurs issus de ce réseau social. J’en suis, à vrai dire, assez fier.

Merci aux lecteurs de LinuxFr.org

Ce que j’apprécie, par dessus tout, c’est l’esprit d’ouverture qui règne sur LinuxFr.org. C’est ainsi que l’article « De la musique libre pour le crevard qui est en toi » a récolté +2 (le titre est tellement joli), là où mon article sur « Le choix du système de fichiers impacte-t-il les performances de MariaDB ? » lui a pris -4. Pour encourager son auteur, je lui ai tout de même mis un -1. C’est vrai que de parler du choix du système de fichiers sur un système Linux pour une base de données MariaDB est complètement hors sujet, par rapport à ce billet à la gloire de la musique libre. Et puis je raconte tellement de conneries… L’un des brillants commentateurs de mon article ne s’y est d’ailleurs pas trompé, je cite : « pourquoi installer VirtualBox sur un Windows Server 2016 alors que celui-ci intègre Hyper-V ?« . Il a raison : pourquoi  utiliser un logiciel Open Source quand on peut utiliser du propriétaire ?

Je dois vous dire que je prends tous ces votes négatifs comme des encouragements à persévérer. « Errare humanum est, perseverare diabolicum. » Que pourrait-il y avoir de diabolique chez un pauvre homme qui a envie d’apprendre des autres, au travers de commentaires marqués par leur brillance intellectuelle fulgurante ? Ce soir, je me sens si petit par rapport à ces grands hommes qui, je l’espère, iront trouver refuge le plus tard possible au Panthéon du logiciel libre et de Linux, dans un sarcophage marquée du sceau – j’hésite sur l’orthographe – LinuxFr.org.

Dissonance cognitive

Les Rivières Pourpres, pour comprendre la nécessité de sortir de l'entre-soiEn aparthée, j’ai beaucoup aimé l’article sur la dissonance cognitive dans les réseaux sociaux. Je vais résumer. Si vous appartenez à une « communauté » où 90% des gens affirment que Debian c’est le bien et que SUSE c’est le mal, alors vous finirez par adopter l’opinion du groupe, à la manière d’un petit d’homme qui apprend en singeant ses parents. Nous ne sommes que des primates dont le mimétisme reste le moteur principal de l’apprentissage et du comportement. Vous perdrez petit à petit votre libre arbitre en vous ralliant, comme un mouton de panurge, au point de vue majoritaire. Ca rassure ! Les réseaux sociaux vous enferment dans vos certitudes, en vous amenant à choisir exclusivement des points de vue proches des vôtres. Vous êtes alors victime du biais de confirmation

Concernant le downvote associé systématiquement à mes articles (voir l’illustration ci-dessous), je citerai la dernière phrase de l’article sur la dissonance cognitive:

« Quand on expose des militants à des informations négatives sur une personne proche de leurs idées, au début, cela renforce leur sympathie pour cette personneMais à partir d’un certain nombre d’informations négatives, ils finissent par changer d’avis. »

LinuxFr.org est en fait l’illustration de cette état de dissonance cognitive généralisée qui peut régner sur les réseaux sociaux. « Humain, trop humain« , aurait dit ce brave Friedrich… J’aurais pu vous parler aussi de René Girard. Ce sera pour une autre fois. Je vais me coucher.

Un grand merci aux lecteurs de LinuxFr.org : vous dissonnez ? Ca cloche.

NB On mesure à quel point le downvote contribue à amplifier la dissonance cognitive.

Réseaux sociaux  / Biais de confirmation Dissonance cognitive Friedrich Nietzsche LinuxFr.org René Girard Réseaux sociaux 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)