Les fantômes de l’Internet

Les fantômes de l'InternetC’était en 2010. Nous avions eu droit à deux curieux personnages sévissant dans la blogosphère rouennaise. Leur pseudo respectif était Olivia Pena Ruiz et Ghost. Concernant Ghost, je crois que c’est Laure qui m’avait demandé de rechercher son identité. L’objectif était avant tout de le confondre. Vu les insultes que ce Monsieur passait son temps à proférer dans les blogs rouennais, le dénoncer aurait été une opération de lynchage public. Pour Olivia Pena Ruiz qui fut également confondue, malgré les menaces de son géniteur, je n’ai jamais fait l’objet de la moindre plainte. Et pour cause. Tout cela est de l’histoire ancienne !

Et, puis, là, il y a cette nouvelle histoire avec @KewlCatFr, un cas d’usurpation d’identité numérique manifeste, dont j’ai été la victime collatérale dans un agrégateur de liens. En tout début d’après-midi, après avoir essuyé les crachats et les insultes me comparant au maire de Béziers, j’ai fini par porter plainte, par pure exaspération. Internet, Twitter et les réseaux sociaux ne sont pas des espaces de non droit ! L’insulte, la diffamation n’y ont pas leur place. Le type aurait pu en rester là. Et bien non… Il a continué en impliquant publiquement d’autres personnes à la discussion. J’ai, pour tout dire, trouvé le procédé extrêmement curieux et parfaitement idiot. La meilleure défense n’a jamais été l’attaque. L’attaque nous fait toujours nous découvrir.

Toujours est-il qu’une recherche dans mes historiques de commentaires m’aura permis de retrouver l’Ip du docteur Jekyll et celle de Mister Hyde. Il me restait à interroger les logs de mon serveur Apache pour découvrir l’identité réelle de ce fameux@KewlCatFr. Nos usages numériques finissent toujours par nous trahir. Dans les trois cas (Ghost, Olivia Pena Ruiz et KewlCatFr), c’est toujours à partir de l’écrit et de nos tics langagiers et syntaxiques impossibles à masquer, que j’ai eu l’intuition immédiate du mensonge avéré. Il fallait ensuite que la technique me permette de vérifier mon intuition de départ. Dans le cas de KewlCatFr, ça y est : j’ai la preuve formelle de son identité réelle !

Si les tribunaux me donnent raison, j’exigerais un communiqué public de cet individu sur Twitter, sur son blog et en direction des administrateurs et des modérateurs de l’agrégateur, indiquant qu’il avait utilisé des moyens déloyaux au cours de nos échanges en usurpant une autre identité. Il serait peut-être temps de vérifier l’identité de tous ces gens – comme la loi l’exige – qui nous pourrissent l’existence et nous décrédibilisent collectivement. Faites le ménage, bon sang de bonsoir !!!

Je vous tiendrai informer des suites de cette histoire. Et j’espère, de tout cœur, qu’elle amènera davantage de respect et de quiétude, en indiquant à chacun les limites à ne pas dépasser.

Réseaux sociaux  / Anonymat 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)