Dangers des services de stockage en ligne de vos photos !

Instagram est à la mode. Facebook aussi. Nous avons une fâcheuse tendance à y publier nos photos sans prendre de précaution particulière. En publiant une photo sur Instagram, j’ai pu voir qu’elle avait perdu toutes les méta-données EXIF  de la prise de vue ainsi que les données IPTC indiquant les informations de copyright. Sur Facebook, les données EXIF ainsi qu’une bonne partie des données IPTC ont disparu, alors que ce sont les données IPTC qui ont disparu sur Flickr. L’inconvénient de Flickr est qu’il est aujourd’hui limité à 1000 photos, là où Google Photos propose un stockage illimité !

La seule plate-forme respectueuse des metadata incorporées dans vos photos numériques est aujourd’hui Google Photos. Et ca me fait mal de vous le dire ! C’est la seule  à conserver les données EXIF et IPTC.  Les inconvénients de Google Photos sont que :

  1. le partage se fait par album et non pas sur la totalité de la galerie de l’utilisateur ;
  2. le programme figurant dans les méta-données est Picasa. Cela peut se changer !

Pour afficher les informations sur une image, faites un clic-droit à partir de votre explorateur Windows et choisissez Propriétés > Détails.

Dangers des services de stockage en ligne de vos photos !

NB Je n’ai pas parlé ici de la plate-forme Imgur, dont je me sers pour mes copies d’écran. Elle nettoie toutes vos méta-données.

Réseaux sociaux  / Photos 

Commentaires

Bonjour!
La seule règle qui vaille lorsqu’on met des données en ligne c’est d’accepter, qu’une fois partagée sur le Web, nous perdons tout contrôle sur nos données, particulièrement lorsque nous utilisons les réseaux sociaux, jusqu’à la perte des droits d’auteur.
C’est à garder en permanence à l’esprit.
La suppression des méta-données EXIF et IPTC est la première étape de la désappropriation.
La lecture des CGU devrait en dire plus sur la possible réutilisation par les éditeurs de sites de partage.
Bonne soirée

@Benjamin

Je ne vois pas comment nous perdrions le contrôle sur nos photos si les données EXIF et IPTC ne figurent plus sur les images stockées dans les réseaux sociaux. L’absence de données EXIF est juridiquement une preuve que la photo n’appartient à celui qui en réclame la possession. Comment, en effet, prendre une photo sans appareil photo ?

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)