Effondrement d’audience dès avril 2019

En mars 2019, Google a procédé à une mise à jour de ses algorithmes qui semble avoir été fatale à l’audience de ce site. Comme le montre les données issues du site Ranxplorer, mon trafic serait passé de 128382 en avril 2019 à 42168 en mai 2019. En juin 2023, je serais tombé même à 9975, soit -92% par rapport au pic observé en 2019.

Effondrement d'audience dès avril 2019

Les données remontées par Awstats

Les chiffres remontés par Awstats ne sont pas aussi évidents. Mais ils montrent un sévère effritement de la fréquentation de ce site, de l’ordre de -68%. La tendance est donc la même que celle observée sur Rankxplorer.

Mois Visiteurs
différents
Visites Pages Hits Bande
passante
Avril 2019 48 084 89 837 270 184 270 435 4.99 Go
Mai 2019 48 808 89 489 309 920 310 124 4.80 Go
Juin 2023 15 398 47 726 153 296 153 577 1.04 Go

Quelques raisons ?

Je vois plusieurs raisons à cet effondrement.

La 1ère est que les contenus sont extrêmement techniques et la bascule vers le Cloud, le SaaS, l’IaaS, le PaaS, le CaaS, le FaaS – que sais-je encore – amènent les « informaticiens » à être de plus en plus consommateurs des services offerts par les GAFAM. Hier, j’ai même appris que la conception des cubes d’une grosse entreprise avait été réalisée par un contrôleur de gestion.

La 2e est aussi que je peux être rugueux et je le resterai. J’en ai marre de tous ces personnages falots rencontrés à l’insu de notre plein gré sur Twitter ou LinkedIn, qui nous parlent de pentest, de hacking éthique, de devops, de Cloud, de Python à tout bout de champ, de containers et de NoSQL.  Moins ils ont de choses intéressantes à dire, plus ils nous en font des tartouilles ! Les choses risquent d’empirer avec l’IA générative : ils en sont à faire parler des algorithmes à leur place, signe qu’ils n’ont décidément plus grand chose à nous raconter ou bien qu’ils ne savent plus écrire. L’un ne va jamais sans l’autre.

La 3e est peut-être l’ergonomie de ce site. Je dois y réfléchir. Mais il y a un gros boulot à faire et je ne peux pas me dégager de temps en ce moment pour m’y attaquer.

La 4e est que mes actualités sont courtes, volontairement courtes. Or, d’après ce que j’ai lu sur le site Web Rank Info, cette mise à jour de mars 2019 associe ce type de publications à des contenus de faible qualité. Olivier Dufez propose comme solution de fusionner les contenus. Il parle même de supprimer les contenus obsolètes. Deux pistes sérieuses que je vais tâcher d’explorer, afin d’éviter de trop distraire les algorithmes d’indexation des moteurs de recherche. Plutôt que de détruire, je ferai des redirections. C’est un travail de titan qui m’attend.

La 5e, c’est que beaucoup de mes lecteurs sont morts.

Référencement naturel /