#SEO : faire le choix du nofollow

Il n’y aurait aucun risque à utiliser des liens des régies publicitaires AdSense ou Chikita, à la condition de les passer en nofollow, nous dit Matt Cutts. Google nous explique que des liens peuvent être pénalisants dans les cas suivant :

J’avais déjà eu l’occasion d’expliquer le danger de recourir à des articles sponsorisés. De nombreuses agences en ont hélas fait les frais ! Un de mes clients, qui vient de passer en 2e page des SERP sur une expression stratégique, l’aura appris à ses dépends !

L’Art poétique, selon Nicolas Boileau

Entendant parler de risques de pénalités pour des liens de mauvaise qualité, sans savoir ce que cela peut bien vouloir signifier réellement, j’ai, pour ma part, décidé de passer mes liens en nofollow. Je fais mien l’aphorisme de Nicolas Boileau, révélé en 1674 dans l’Art poétique :

« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement »

Or, je n’ai pas la sensation que les consignes faites par Google aux Webmasters soient toujours énoncées clairement, ni que l’éditeur sache vraiment où il va ! En attendant, Matt Cutts cause et nous fait causer. En soi, c’est déjà une vertu !

Référencement  / Consultant SEO Google Matt Cutts Nofollow Référencement naturel SEO 

Commentaires

Matt Cutts raconte tellement de bullshit il faut dire, spécialiste de la désinformation le garçon.

@Enormenarco

Il n’en a pas hélas le monopole ! ;+)

En effet, pour choisir le nofollow, il faut à priori bien déterminer le type de lien qui est convenable à ce dernier pour éviter les pénalisations de google!

@référencement web

C’est pas ce que je dis. Je dis que j’ai tout passé en nofollow !

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)