L’escadrille des huns compétents du SEO !

J’ai écrit mon article relatif au test de compétence d’un prestataire SEO à la suite de deux événements qui m’ont quelque peu agacé. Je peux, hélas, très vite être contrarié. Le premier fut une batterie de mails insistants de la part d’une agence belge, pour me proposer de référencer son site, alors que son site ne dispose même pas du fichier robots.txt. Le deuxième événement fut la mise en copie du retour, par un de mes clients, de son prestataire spécialisé en référencement, qui ne semblait même pas connaître l’existence du robots.txt.

Je persiste et je signe. Sur la base d’éléments formels (et il y en a beaucoup d’autres encore), j’affirme que l’absence du fichier robots.txt à la racine d’un site et du chemin indiquant, dans ce fichier, l’emplacement du fichier au format sitemap est un signe manifeste d’incompétence pour un professionnel qui s’autoproclame expert du référencement/SEO. J’ai dit.

L'escadrille des huns compétents du SEO !Un florilège de réactions !

Lui nettoie votre e-réputation !

Le souci de l’utilisation de langages vernaculaires (merci Jean-Christophe), c’est qu’on n’est jamais très éloigné de la verbigération. Extraits choisis.

@informatique il aurait été plus pertinent d’analyser le profil netlinking des sites en question face au poids de ce levier dans l’algo

Lui répondant que je ne comprenais ni Hegel, ni Lacan, mon interlocuteur précise :

@informatique les stratégies de linkbuilding mises en place si vous préférez :-)

La discussion se termine par mon interlocuteur en me prenant franchement pour un con :

@informatique J’abandonne ! Je préfère aller lire vos articles #sysadmin sur votre blog ;-)

Je traduis : « Casse-toi, pov’con« . Cela ne fait que 8 années que je pratique le référencement/SEO dans le cadre de la société Winuxware ! C’est sans doute bien peu eu égard aux longues années d’expérience de mon interlocuteur.

Celui-là est un expert en « spinning » !

Quand je parlais de logorrhée dans l’usage des langages vernaculaires, il faudrait y ajouter l’incapacité de votre interlocuteur à structurer une pensée claire en 140 mots.

@informatique OMG ! Pas de sitemap pour quelques dizaines de pages ? C’est la catastrophe. GG va m’ignorer alors ?

Je connaissais les OGM. Ça fait peur, non, pour un spécialiste du Content Spinning ou du Spinning Content ? Le mérite de Twitter, c’est de nous faire découvrir des métiers qui n’existent pas dans la vraie vie et des gens qu’on ne voit pas.

La culture du résultat

Ce qui m’a explosé au visage à la lecture de mes commentaires, c’est la mise en avant de la culture du résultat. Je suis un bon SEO parce que j’apparais en tête dans l’index Google, alors que les résultats que produit Google sont de plus en plus fabriqués par les cookies qui jonchent nos navigateurs. Heureux d’avoir fait un coup qui durera l’espace de quelques jours, de quelques semaines ou de quelques mois, ces experts autoproclamés du référencement nous expliquent que, eux, ils savent et que, nous, nous ne saurions pas. Extraits choisis.

En effet, les chiffres parlent d’eux-mêmes. La plupart des 10 premiers n’a pas besoin de robots.txt ou d’un lien vers le sitemap pour ranker.

Comment expliquer que des incompétents trustent les premières pages ?

Je répondais à mes interlocuteurs, contents qu’ils étaient d’avoir trouvé la faille qu’il fallait regarder beaucoup d’autres paramètres tels que :

De l’art de chercher à faire passer votre interlocuteur pour un con

Mention spéciale à Sylvain pour avoir cherché à me faire passer pour un con, le sourire en plus ! La technique est connue depuis bien longtemps. Vous sortez un mot de son contexte… pour discréditer votre interlocuteur.

Quel andouille, j’ai oublié de soumettre mon sitemap à Exalead :-) Je dois perdre un paquet de visite hein ?

Remarquez l’utilisation du « hein ».

Matt Cutts, chaman du SEO

Un de mes interlocuteurs, Martin, qui, à la différence de beaucoup d’autres, a fait l’effort de présenter un point de vue structuré avec lequel je reste en désaccord,  en est venu à invoquer notre Dieu à tous, Matt Cutts :

Enfin, et Matt Cutts a déjà consacré une vidéo à ce sujet : si l’on doit choisir entre un sitemap.xml sur un site ou un plan du site en HTML, mieux vaut privilégier le second.

Le souci est que ce n’est pas ce que dit Matt Cutts dans la vidéo. Il dit que les deux ont un rôle différent. Comme s’il fallait choisir ! La vision du SEO est additive : elle ne peut pas être soustractive.

Google Attitude

La dindification aussi dans le SEO ?Ce qui est apparu en creux à la lecture de tous les Tweets et autres commentaires, c’est qu’il ne servait à rien de s’occuper des autres moteurs.

@informatique que vous avez raison de concentrer vos efforts de visibilité sur Bing…

@informatique En étant premier dans GG peut-être ? Non je plaisante, continuez sur Bing, ça va payer ;)

Je pourrais encore évoquer ce que disait, en commentaire, Sylvain sur Exalead ou Martin sur Matt Cutts.

Dans la journée du 13 février sur ce site, les accès à ce site au travers des services Google ont représenté 13.66% (5931/43411) du trafic global, vu et non vu !!! Cette statistique est produite à partir des logs fournis par le serveur Apache. Google Analytics me remonte 439 visites pour Google sur un total de 786, cette même journée, soit 55.85% des visites. En termes de pages visitées (trafic vu), le poids de la recherche Google remonté par Awstats est de 9.95% depuis le début du mois de février ! Je tiens à préciser qu’il s’agit là d’une analyse quantitative.

Je vous incite fortement à lire un article que j’avais écrit le 21 janvier 2012, alors que je prenais, ce jour-là, 48 ans : Google Analytics à l’origine de la mesure de la baisse d’audience des sites Web !

Le mot de la fin à Régis

Merci à Régis pour ses paroles rassérénantes !

Ça parait tout de même surprenant, que des gens qui s’estiment experts SEO, qui écrivent et lisent des articles à ce sujet tous les jours, ne mettent pas leur sitemap à la racine de leur site. Je suis surpris. Mais ça laisse plus de place pour les autres.

J’ai juste un doute, cher Régis, au vu des commentaires et des Tweets sur la conclusion.

Sources : Twitter, le billet et ses nombreux commentaires

Référencement  / Branlage de dindons Consultant SEO Dindification de la société e-réputation Formateur SEO Référencement naturel robots.txt SEO Sitemap sitemap.xml