Duplicate content : do you speak french, Mr Google ?

Duplicate content : do you speak french, Mr Google ?Je suis tombé sur un article publié dans LMI concernant une bibliothèque Javascript conçue pour le développement du site de la fondation Bill et Melinda Gates. En fait, cette publication est adaptée d’un article de Joab Jackson écrit en langue anglaise publié à l’origine sur Pcworld. Je l’ai retrouvé aussi sur ComputerWorld., publié une heure plus tard. Étonnamment, l’article publié sur ComputerWorld arrive en 45e place dans les SERP de Google, bien avant celui de Pcworld, dont je n’ai pas trouvé trace avant la 100e position. L’article originel a-t-il été considéré comme du duplicate content ?

Le plus drôlatique n’est pas là. Dans les pages de recherches françaises, Google a mis l’article de LMI en pôle position, alors qu’il s’agit d’un contenu aimablement « adapté » de l’article d’origine. Google ne serait donc pas capable de voir la duplication de contenus lorsque la langue utilisée n’est plus la même !? De la à y voir une intention de la part de la rédaction de LMI, il n’y a qu’un pas qu’une rigueur intellectuelle naturelle décence m’interdit toutefois de franchir. ;+)

Référencement  / Duplicate Content Google Panda Penguin Référencement naturel SEO SERP 

Commentaires

C’est somme toute assez logique de ne pas considérer une adaptation dans une autre langue comme du contenu dupliqué : ça ne s’adresse pas au même lectorat, il y a une vraie plus-value à la traduction…

Quand à la présence de cette adaptation sur LMI, elle se justifie tout simplement par l’origine de l’article : il émane d’IDG News Service, une rédaction « partagée » entre l’ensemble des sites du groupe IDG, dont une petite recherche rapide montre que LMI, PCW et CW font tous les trois partie.

Bref, pas la peine d’imaginer des intentions cachées chez la rédaction de LMI…

Le seul truc un peu compliqué à expliquer c’est la différence de classement entre PCW et CW. Mais ça n’est pas forcément un problème de duplication (et en tout cas, l’article de PCW n’est pas plus « originel » que celui de CW), ça peut être une bête question de PageRank.

@Matt

Je vois ce qu’est une adaptation : un film adapté d’un livre.

Je ne conteste pas votre droit à plagier le texte d’un auteur qui se trouve être un salarié du groupe auquel vous appartenez.

Je voulais juste donner un peu d’espoir à ceux qui pensent que les radars automatiques de Google fonctionnent à la perfection. ;+)

Faut arrêter la parano, je n’ai aucun lien avec le groupe LMI (cherchez avec le pseudo de mon adresse mail, vous trouverez mon nom et mon CV). J’ai simplement fait le travail que vous auriez dû faire avant de publier votre article dénonciateur : faire un minimum de recherche, pour vous rendre compte qu’il n’y a rien à dénoncer…

Et une traduction avec accord de l’auteur et citation de son nom, ce n’est pas un plagiat…

@Matt

1. Je n’ai rien à dénoncer. Je ne suis juge de rien.
2. Je ne suis pas parano.
3. Vous avez le droit de raconter ce que vous voulez. C’est moi qui publie vos commentaires.

Je me suis juste servi d’un exemple pour illustrer une problématique de duplicate content. Vous ne seriez pas bouché à l’émeri ?

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)