Cocon sémantique : retour d’expérience

Cocon sémantique : retour d'expérienceDepuis samedi dernier, j’ai publié mes contenus de formation en mode cocon sémantique. De quoi s’agit-il ?

Le maillage interne et mise en silo

Depuis longtemps déjà, j’ai pris soin de passer tous mes liens externes en No Follow. Sous WordPress, vous disposez d’une extension qui s’en charge à votre place : il s’agit de No Follow All External Links. Depuis samedi dernier, j’ai également retiré ma blogoliste ! Puis, j’ai passé les liens vers mon nuage de tags en No Follow en ajoutant à mes fonctions le bout de code suivant :

function add_nofollow_tag($sLink) {
return str_replace('<a href=', '<a rel="nofollow" href=', $sLink);
}
add_filter('wp_tag_cloud', 'add_nofollow_tag');

J’ai aussi passé tous mes liens vers mes articles de blog en No Follow. J’ai passé tous mes liens relatifs que je gère sous WordPress avec l’extension Contextual Related Posts en No Follow.

J’ai enlevé tous les liens qui auraient pu être en Do Follow sur les pages que je souhaitais mettre en silo. Le principe du siloing est de ne surtout pas d’aller distraire les moteurs de recherche en leur proposant d’autres liens à avaler et, du coup, mal vous indexer. J’ai enlevé tous les liens vers les pages d’articles d’archives et aussi vers les pages d’articles d’auteurs de mon blog et de mon sitemap. Pour la gestion du sitemap, je suis revenu à Google XML Sitemaps sous WordPress.

Et ça marche…

Sur un contenu dont je n’ai jamais parlé sur mon site relatif à GPG4Win, vous pourrez constater que l’ordre affiché dans les SERP est, en tout point, conforme à ce que j’ai pu décider de faire. C’est bien la page de la formation que je propose sur GPG4Win qui arrive en 1er, le billet de blog 2e et la page de tag 3e. CQFD. Le blog doit aussi me servir à mettre en avant mes pages de formation.

recherche-google-formation-gpg4Win

Oui, mais…

Laurent Bourrelly, dans un tweet, me conseillait, en creux, de rediriger mes pages de tags vers mes contenus. Je tiens, une fois encore, devant vous à le remercier. Mon souci est que j’ai un existant. J’ai toujours utilisé mes pages de tags pour y mettre des contenus « originaux » s’appuyant sur des résumés « originaux ». Accessoirement, les tags sont très utiles au niveau des liens relatifs. Mes articles de blog que je viens d’autonomiser en les isolant de mes contenus s’insèrent dans une logique de longue traîne, qui est aujourd’hui la pierre angulaire de ma visibilité et de ma stratégie de Netlinking. Je n’irais pas jusqu’à me tirer une balle dans le pied pour me convaincre des bienfaits de la mise en œuvre du cocon sémantique. La longue traîne aux antipodes du cocon sémantique a encore un sens. Et ce blog est là pour démontrer que ces deux logiques, eh oui, peuvent cohabiter ! Car ce n’est pas le cocon sémantique qui va vous faire « ranker« .

Synthèse

Si vous n’avez pas tout compris à ce que je viens de vous expliquer, vous pouvez aussi me demander de participer à ma formation d’une journée relative à la mise en place du cocon sémantique sur WordPress. Pour une formation plus complète, je vous conseille le parcours de formation proposé par Laurent !

Référencement  / Cocon sémantique Consultant SEO Formateur Cocon sémantique Formateur WordPress Longue traîne Référencement naturel Wordpress 

Commentaires

Bonjour Denis, merci pour ton retour d’expérience sur le cocon sémantique, j’aimerai réagir sur un point par contre, l’utilisation du nofollow pour orienter le crawl uniquement vers les pages du même silo.

Cette méthode était préconisée par bruce clay il y plusieurs années, mais elle est tombée à l’eau depuis que google a changé la donne avec le nf pour contrer le PR sculpting. Le lien nf ne transmet pas de jus à la page cible, mais il ne permet plus au site source d’économiser son jus. Avec le nf, une partie du pr se deverse dans la nature, du coup je m’interroge sur l’efficacité réelle de cette méthode.

Est-ce qu’il n’y a pas un autre élément qui pourrait expliquer les bons résultats obtenus ? Tu as surtout parlé du passage en nofollow, mais la mise en place de ton cocon sémantique se résume-t-elle uniquement à cela ?

@Light On SEO

Ta question est pertinente. Il faut, en effet, que j’améliore mon système en créant notamment une page intermédiaire pour mes formations réseaux et systèmes dans laquelle j’intégrerai la partie consacrée à la sécurité. Il faut que je donne davantage de sens à mes liens internes. En faisant une recherche sur les 100 1ers liens des SERP, les mots système et réseau sont apparus. Même si j’ai isolé mes contenus, je ne leur ai pas donné le sens que « Google » en attend. ;+)

La mise en place du No Follow semble avoir permis de mettre en avant ce que j’ai voulu qui soit mis en avant. Quand j’analyse le taux de rebond, il est passé de 27.6% à 50.7% entre novembre 2014 et novembre 2015. Le nombre de visiteurs uniques a augmenté de 56% entre octobre 2014 et octobre 2015. Les accès à partir du moteur de recherche de Google sont passés de 12% à 16% sur la même période.

Hello denis, je t’avoue que je n’ai pas tout compris, je n’arrive pas à saisir comment le simple ajout de l’attribut nofollow puisse impacter le comportement utilisateur sur ton site (bounce rate).

Et pour ce qui est de l’amélioration de tes stats google, depuis 1 an des choses se sont passés sur ton blog, comme la simple augmentation du nombre d’articles publiés, difficile d’expliquer ce mieux par l’ajout du nf tu ne trouves pas ?

@Light On SEO

Le No Follow n’impacte que le positionnement des pages dans les SERP, les unes relativement aux autres.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)