Internet et politique : antimanuel pour les élections européennes

Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé serait fortuite et indépendante de ma volonté.

Voici mes conseils pour réussir une campagne politique sur Internet dans le cadre des élections européennes du 7 juin 2009 !

Communication Internet et politique

La communication sur Internet est une affaire trop sérieuse pour qu’elle soit chapeautée par des responsables politiques. Fort de votre expérience de geek, vous décidez de ne pas écouter tous ceux qui auraient pu avoir de l’expérience. Inutile d’ailleurs. Ils n’y comprennent rien. Bien trop vieux ! Vos méthodes seront toujours les meilleures. Les meilleures idées sont de votre fait.

Réseau social

Vous pensez que la réussite d’Obama, s’appuyant sur Twitter et Facebook, est transposable à la France. Spontanément, vos militants s’inscriront donc sur le réseau social  que vous avez développé sans leur fournir la moindre notice explicative. En parallèle, vous animez votre réseau social de manière redondante sur FaceBook. Ça peut servir ! On sait jamais. Des fois que ce ne soit pas les mêmes…

Référencement

Certains de votre notoriété sur Internet, vous jugez inutile de procéder au référencement naturel de votre site. Du coup, aucune des métadonnées de votre site ne fait référence à l’échéance électorale dans laquelle s’inscrit votre démarche. L’objectif est qu’on vous trouve sur le nom de votre organisation politique. Les électeurs vous connaissent. Ils vous trouveront et pourront ainsi découvrir vos candidats dont ils n’ont jamais entendu parler auparavant.

Le culte du drôle et du beau

Vous êtes convaincus de l’importance des buzz autour de vidéos virales en limitant leur publication à YouTube et à DailyMotion. Elles doivent être drôles. Ces vidéos doivent avoir comme objectif de palier le déficit de notoriété de vos candidats.

Vous attachez une importance toute particulière au graphisme, au « beau ». Oscar Wilde avait, en son temps, jugé utile de nous interroger sur le sujet. Et puis, la politique, c’est aussi votre passe-temps. Alors, y a pas de mal à se faire du bien. Votre imagination est sans fin. En un mot, vous osez là où les autres n’osent plus, engoncés qu’ils sont dans les usages et les conventions.

Méthodes

La mailing liste sera l’outil idéal de diffusion des informations « sensibles ». Question de méthode, comme disait Descartes qui, pour son compte, n’en manquait pas !

Votre communication personnelle est votre point fort. C’est la raison pour laquelle vous avez décidé de ne pas en faire. Vous concevez le travail collectif à la manière d’une ruche : les abeilles savent ce qu’elles ont à faire. Tout se fait « spontanément ». !

Politique  / Elections européennes Politique Référencement naturel Réseau social 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)