Google Plus et Facebook, la chienlit au coeur de l’Internet !

Je me demandais, il y a quelque temps, à quoi pouvait servir Google Plus. Eh bien, ça y est : j’ai enfin trouvé la réponse ! Les petits boutons signés Google qui trustent les sites et blogs de l’internet servent tout simplement à collecter les données liées à l’activité des internautes.

Le mécanisme est simple. La présence des boutons liés à l’exécution d’un script génère un cookie sur votre ordinateur, associé au domaine Google. Présent tout au long de votre session, à chaque fois que vous allez sur un autre site avec boutons, les données sont automatiquement croisées, même lorsque vous n’êtes plus connecté aux services de l’éditeur. C’est aussi ce que fait Facebook !

Pour visualiser cette collecte de données, je vous conseille sous Firefox d’installer l’extension Collusion, devenu LightBeam désormais. Elle vous permettra, je l’espère, de mieux comprendre le mécanisme !

Se prémunir contre la collecte des données

Le fait de nettoyer vos cookies à chaque fois que vous fermez votre navigateur n’y suffit plus. Il faut disposer d’outils un peu plus « puissants ».

Sous Firefox, je vous recommande, en premier lieu, de décocher le « safebrowsing » qui utilise les serveurs anti-malware et anti-hameçonnage de Google. Chacune de vos requêtes est consignée sur les serveurs de l’éditeur. Dans Outils -> Options sous Windows ou Edition -> Préférences sous Linux, allez dans l’onglet Sécurité et décochez Bloquer les sites signalés comme étant… La navigation est moins sûre. Mais de nombreux antivirus vous protège beaucoup mieux contre ce type de risque !

Vous pouvez installer sur votre machine le logiciel Privoxy. Il est disponible sous Linux et sous Windows ! Ce logiciel permet de surfer anonymement sur un réseau d’ordinateurs, dont certains peuvent être soumis au Patriot Act . L’inconvénient est qu’il ralentit votre navigation et que des données confidentielles pourraient être collectées si vous accédez à des sites non sécurisés. Par défaut, il écoute sur le port 8118. Sous Firefox, vous devez donc configurer votre navigateur pour qu’il utilise un « proxy » local :  Outils -> Options sous Windows ou Edition -> Préférences sous Linux, Avancé -> Réseau ->Paramètres. L’installation de l’extension QuickProxy sous Firefox vous permettra d’activer ou de désactiver votre proxy au gré de votre navigation.

Le plus simple, tout de même, est de bloquer ce mécanisme de collecte de données, en amont. Avec l’installation de  uBlock Origin, disponible  sur tous les navigateurs, vous bénéficierez d’une « bonne » protection contre le mécanisme de collecte de données à partir des sites que vous visitez ! Vous pouvez aussi lui adjoindre un « Cookie Autodelete » qui nettoiera automatiquement tous les cookies stockés sur votre machine, dès la fermeture de l’onglet de la page.

Facebook, Google ne sont pas les seuls à collecter des données à l’insu de votre plein gré. Les lecteurs Flash d’Adobe et Silverlight de Microsoft, à chacune des vidéos que vous regardez, collectent des données personnelles à partir de ces gentils petits cookies. Sous Firefox, vous pouvez vous en prémunir en partir avec CanvasBlocker.

Google, Facebook, Adobe et Microsoft sont des entreprises américaines. Elles sont donc soumises au Patriot Act. Tenez en bien compte dans l’ensemble de vos activités !

Navigateurs  / Adobe Flash Player BetterPrivacy Données personnelles Firefox Ghostery Google Plus Mozilla Patriot Act Privoxy Proxy Réseau social Réseaux sociaux Silverlight Surf anonyme Tor Tracking 

Commentaires

Merci pour toutes ces explications, je ne suis pas autant au point en informatique, je me demande même encore ce que c’est ces cookies dont on parle, je ne pense pas qu’il s’agisse de patisserie, lol.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)