Google Chrome : multitudes et beaufitude

Si j’ai beaucoup d’indulgence avec Madame Michu qui utilise Safari sur Mac OS X et Internet Explorer sur Windows, j’ai beaucoup plus de difficulté à comprendre que 90% de mes étudiants de 3e année  continuent à employer Google Chrome, à la manière de Madame Michu qui, à l’occasion d’un quelconque téléchargement, s’est vu imposer Google Chrome comme navigateur par défaut !

Faire le choix de la rationalité !

J’ai pour ma part quatre critères qui conditionnent le choix de mon navigateur :

  1. la confidentialité des données ;
  2. la sécurité ;
  3. la vitesse ;
  4. les extensions qui accompagnent l’utilisation du navigateur.

Les nouveaux beaufs utilisent Google Chrome !Il suffit de lire les conditions d’utilisation des logiciels et services Google pour comprendre que la firme de Moutain View se comporte en voyou de l’Internet. Je vous incite à lire cet article que j’avais rédigé le 26 janvier 2012. Il n’a pas pris une ride. Pourquoi mes étudiants ne semblent-ils accorder aucune importance aux données personnelles qui les accompagnent dans leur navigation ?

Sur le plan de la sécurité, cela fait deux années consécutives que Google Chrome cumule le plus de failles de sécurité. Oui, Chrome est la poubelle des navigateurs en terme de sécurité !

Concernant la vitesse, les tests que j’ai effectués sur ma propre machine, ceux que j’ai réalisés avec les étudiants vendredi après-midi vont tous dans le même sens. Firefox 27.0 pulvérise Google Chrome 34.0 sur le temps de chargement et de rechargement des pages des sites que nous visitons.

Dernier point : les extensions ! Malgré l’engouement pour Chrome, le développement d’extension se fait très souvent à partir de Firefox et se trouve transposé sur Google Chrome. L’inverse est encore très rare et ne concerne que des fonctionnalités propres aux services Google ou à des gadgets très inutiles.

L’infatuation aux marques

Comment, donc, un étudiant doté de raison peut-il continuer à utiliser Google Chrome ? L’habitus, nous aurait sans doute dit Pierre Bourdieu. Mais ce qui me semble plus inquiétant, c’est l’incapacité de jeunes – qui n’ont pas les habitudes d’un vieux con comme moi – à baser leur choix sur des critères rationnels. Et lorsque j’évoque mes tests, mes analyses, c’est leur mauvaise foi qui apparaît en premier : « vous ne mesurez pas la même chose. » Certains d’entre eux parlent même d’ergonomie. Alors que, dans les années 90, tout bon informaticien qui se respectait s’identifiait à Microsoft, aujourd’hui nos jeunes gaillards, s’identifient à Apple et à Google. J’achète, je consomme, donc je suis. La belle affaire ! Et attaquer Google Chrome, c’est en creux comme si nous les attaquions en tant qu’êtres. Se subjectiver – et donc s’objectiver – par les marques… Baudrillard en avait déjà parlé dans les années 1970. Quelle est, au juste, leur degré d’autonomie ?

A lire : « Les Français & la protection des données personnelles ».

Navigateurs  / Beaufitude Chromium Confidentialité des données Firefox Google Chrome Mozilla 

Commentaires

merci pour ces articles envers google & chrome. Je me bats moi aussi contre la fainéantise et le peu de remise en doute du système chez mes propres enfants!

Je me permets, en tant qu’étudiant beauf de troisième année d’Hetic, de vous répondre.

Bien que nous soyons de jeunes ignorants arrivant tout fraîchement dans le monde de l’internet comme disent nos aînés, certains de nous ont déjà presque 10 ans d’expérience dans le monde « tech » ou « geek », peut importe comment vous l’appeliez. Et personnellement j’ai eu à choisir mon navigateur plusieurs fois au cours de ma (courte) vie sur internet. Tout d’abord utilisateur de Firefox, j’ai ensuite utilisé Opéra puis Chrome. Nous traiter d’incapables, nous comparer à la mère Michu est une attitude condescendante et hautaine. Mon choix de navigateur favoris n’es pas une question de hasard, mais bien une réflexion de ma part. J’ai choisi Chrome pour l’interaction que ce navigateur me permet d’avoir avec mon téléphone, ainsi que l’intégration avec leurs produits que j’utilise de façon quotidienne, Gmail, Drive et Google Agenda. Oui, il est évident que les pratiques de Google en terme d’éthique peuvent être douteuses, mais le service convient à un besoin que j’exprime au quotidien : le travail collaboratif, se tenir au courant de l’actualité, et la connexion avec mon téléphone. Nous ne sommes pas forcément les moutons de la consommation que vous voyez en nous ni des individus aveugles aux défauts de google.

Vous avez peut être plus d’expérience, mais nous avons de notre côté quelque chose d’encore plus précieux : de l’humilité et du respect pour les choix des autres.

@Antoine

C’est quoi vos critères ? J’ai pas bien compris. Il y a d’autres navigateurs pour votre téléphone. De la même manière, on peut utiliser les services Google avec n’importe quel navigateur !!! Je vous le redemande. C’est quoi vos critères ? La sécurité ? La confidentialité ? La vitesse ? L’écosystème ? No, rien de tout ça. Il serait honnête d’en finir avec toute cette mauvaise foi et avec le fait que vous m’attribuez des pensées et des mots que je n’ai jamais tenus. Je pense tout de même que vous savez encore lire ! En tout cas, vous savez écrire. ;+)

Nous avons effectivement nos habitudes, nos besoins, et nos critères.

En effet, faisant partis de la « génération Y », et constatant tout l’intérêt du « big data » et le futur que cela présage, nous accordons surement moins d’importance a l’endroit où finissent nos données.

Quoi que l’on fasse, nos données seront toujours conservées quelque part, sinon il faudrait couper internet. Internet n’est fait que de données, et plus il y en a plus on en donne. Rien que lorsque nous faisons un site internet, nous stockons des données de nous.

De plus, les données que nous envoyons à Google semble assez maigre… Quelles sont nos recherches ? Quels sont les sites visités ? Nos passions etc… Mais ils ne savent rien de nous à proprement dit. Simplement ce que l’on souhaite bien leur donner. Ce que l’on recherche, tant mieux s’ils peuvent nous aider à le trouver plus facilement !

Il faut conserver le fait que nos données sont échangées, vendues etc. et donc ne pas aller, par exemple, sur google chrome ou facebook, entrer notre téléphone portable, ou adresse email importante. Mais, il me semble que nous le savons.

Personnellement, je choisis mon navigateur en fonction de sa rapidité, et des ressources qu’il demande.
J’ai suis donc, après notre précédent cours, repassé sur firefox que j’avais quitté il y a déjà un certain nombre d’année.
Son design de base me gênant(car effectivement en plein écran je trouvais les onglets pas du tout aérés) j’ai téléchargé un thème google chrome que j’ai installé.

Je suis donc sur un firefox chrome, qui consomme moins de ressources pour autant d’onglet, et qui, d’après ce que vous dites, n’utilises pas mes données ni ne les vends.
Malheureusement firefox est largement associé à google de par sa page d’accueil. Savize vous que Mozilla « paye » google pour l’avoir en page d’accueil par défaut ? Que savez-vous de ce qu’ils font pour les « payer » ? Vente de données ? … On ne peut jamais savoir si nos données sont réellement protégées, où si le logiciel que l’on a pour sécuriser d’avantage envoi nos données autres part.

Comment savoir tout cela ?

Il faut pouvoirs comprendre les deux partis, et ne pas traiter l’autre côté de Beauf. Nous avons choisis de passer sous google chrome, c’est nous qui l’avons installer sur l’ordinateur de nos parents etc.
Il n’est pas arrivé tout seul en tant que navigateur par défaut, à l’époque il était largement mieux pour la navigation générale que ce soit l’apparence des sites internets, la rapidité d’affichage et du rechargement et bien d’autres.
Quant à l’ergonomie, chacun la définie comme il le souhaite. Chrome n’est pas réellement le pire de l’ergonomie, et Apple (était) est clairement le leader aujourd’hui. Ce n’est pas pour rien si au fur-et-a-mesure des années Mozilla Firefox s’est rapproché du design de Google Chrome.

Bref, tout ça pour vous dire que chacun est autonome par rapport à ses besoins, ses envies, nous le sommes bien qu’utilisant ou non Google Chrome, tout comme vous l’êtes en choisissant la « sécurité » de Mozilla firefox.

@Côme

Oui, vous avez raison. Il y a des réglages à faire y compris dans Firefox dans l’onglet Vie Privée et surtout, pour les raisons que vous évoquez (Google finance 80% de la fondation Mozilla), il faut désactiver dans les options relatives à la sécurité l’usage des services anti-phishing activés en standard.

L’ergonomie ne me semble pas un critère pertinent concernant les navigateurs du fait de « comportements » et de fonctionnalités de base extrêmement proches. Je tiens à préciser que je suis utilisateur occasionnel de Opera, Safari, Chromium et Internet Explorer !

@Denis

Madame Michu ! :)

Une dernière demande, pourriez vous retirer le nom de l’école de cet article. En effet, taper sur les élèves de cette école, pour une raison qui n’est pas valable, n’est pas le plus judicieux pour l’image de l’école.

En vous remerciant par avance.

@Côme

Je l’ai fait de bonne grâce tout en m’interrogeant.

Merci pour votre compréhension.

Bonjour monsieur,

Votre article remonte un problème de fond. Pourquoi nous, jeunes étudiants, nous utilisons Google Chrome. Si, je réponds à cette question de façon personnelle, c’est par habitude.

A une époque, Google Chrome était plus performant que Mozilla Firefox. Aujourd’hui, ce n’est peut-être plus le cas mais Google Chrome reste malgré tout un bon navigateur.
Est-ce que vous changez de voiture, dès qu’il y en a une plus puissante ? La réponse est non.

Google récupère nos données, c’est vrai ! Mais il ne les récupère pas uniquement via Google Chrome. Il les récupère via Google, Gmail, YouTube, Agenda, Maps, Android. Et heureusement pour eux, c’est leur modèle économique. Après tout, si on avait jamais révélé nos données, plein de services n’auraient pas pu voir le jour. Prenons quelques exemples, la pertinence des recherches, les publicités ciblées, les GPS, etc. Certes c’est une intrusion dans la vie privée mais je préfère encore avoir des publicités qui me proposent des nouveaux ordinateurs qu’une publicité qui me vend du viagra. Et puis après-tout, qu’est ce qu’on a réellement à cacher sur Internet ? Internet est un réseau d’échange, si on ne souhaite rien partager autant ne pas y mettre les pieds.

Pour en revenir au navigateur, peut-être que Chrome est muni de certaines failles, qu’il affiche les pages moins vite. Mais, sur ma petite expérience, quand je l’utilise Google Chrome, il plante moins que Mozilla Firefox, il affiche des vidéos YouTube plus rapidement (YouTube = Google), et je préfère sa console de développement. On peut pas tout avoir, mais laissez-nous la liberté de choisir notre navigateur. On ne cherche pas à avoir la plus grosse.

Enfin, si vous attaquez Google, vous pouvez attaquer Apple, Samsung qui récoltent nos données de la même manière.

@Aurélien

Ce n’est pas parce que j’exprime un point de vue que j’ai la prétention de vous empêcher de faire n’importe quoi. Mais, si vous vous jetez dans la Seine devant moi, sachez tout de même que je tâcherais de vous récupérer. ;+)

Passez sous tor.

@Etienne

Ça fait longtemps que j’utilise Tor pour du gris. Mais pour le blanc, je ne vais pas prendre +300% de temps d’attente à chaque requête ? Je n’ai pas une liaison à 24 Mbits/s. ;+)

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)