L’IA générative : innovation, révolution ou évolution ?

Depuis le début de l’ère industrielle, peu de philosophes et économistes se sont intéressés à la question de l’innovation. Marx, d’abord. Dans sa topique dite marxiste, toute l’organisation sociale est conditionnée au mode de production qui fabrique les rapports sociaux. Ils amènent le développement des superstructures. Marx a admis, à bas bruit, qu’il pouvait exister un retour des institutions, de l’éducation, de la culture et de la religion sur le mode de production, laissant une petite porte à l’émergence de l’innovation dans les sociétés humaines. Max Weber s’est engouffré dans la brèche pour dire que le génie de l’entrepreneur était corrélé à l’émergence de la religion protestante. Quant à Schumpeter, sa pensée s’est inscrite dans les pas de la destruction créatrice chère à Darwin. Bref, personne ne nous aura vraiment expliqué par quel mécanisme Newton a découvert la gravité en se prenant une pomme sur la tête.

L'IA générative : innovation, révolution ou évolution ?La soudaineté de l’émergence des chatbots et de l’Intelligence Artificielle générative pourrait nous faire penser que l’humanité est face à une innovation majeure. J’ai pour ma part étudié le LISP en 1988, un langage informatique né en 1958. Je n’en ai hélas pas retenu grand chose. Il aura fallu plusieurs conditions pour que l’IA générative soit devenu le nouveau sujet à la mode : Intel et la loi de Moore, Internet et le très haut débit, accessoirement beaucoup d’électricité. Mais, au moment où l’enseignement dans les pays occidentaux s’effondre, l’émergence de l’IA générative relève-t-elle du hasard ou de la nécessité ?

En interrogeant les stagiaires que j’ai formés à l’administration des bases de données de septembre 2022 à août 2023, ils ont reconnu utiliser ChatGPT. Ce phénomène de massification de l’usage de l’IA générative touche aujourd’hui 57% des employés de bureau américains. Une entreprise belge s’est mise à débourser en abonnement 2400 $ par mois auprès de openAI pour développer la productivité de ses employés. Sont-ils les seuls ? Le jour où les concurrents se mettront tous à s’abonner à ChatGPT, les entreprises du secteur basculeront dans un modèle de concurrence pure et parfaite, où la seule variable d’ajustement sera le prix. Les réponses formatées ne seront pas de nature à favoriser la créativité et l’innovation. Elles nous engoncent souvent dans un confort qui nous confine à la paresse.

Comme mes stagiaires, il m’est arrivé d’utiliser ChatGPT pour le tester, sans qu’il m’impressionne outre mesure, se contenant souvent de recracher Wikipédia. En revanche, LegiGPT, sur des questions juridiques liées à mes activités de maire, m’aura permis un gain de temps substantiel pour trouver arrêtés, décrets et textes de loi. A l’exception de Bing AI, il manque encore à ces moteurs de recherche de nouvelle génération les liens à partir desquels ont pu être compilées les informations.

Moteurs de recherche /