Pseudonymat et anonymat

Hier, Nicolas a fait un billet sur Vogelsong, un blogueur de la « vraie » gauche dont le verbe insultant et l’attitude agressive m’ont toujours particulièrement rebuté. J’ai même eu maille à partir avec ce type par le passé. Je peux avoir la rancune tenace, surtout quand il s’agit de démontrer que le pseudonymat n’a jamais garanti le moindre anonymat. ;+)

Le gugusse qui tenait à son anonymat, à la suite de propos peu amènes dans Twitter, a vu son identité de la vraie vie révélée à la face du monde entier. Depuis, il a tenté – en vain – d’effacer toutes ses traces dès le 2 juillet, si j’ai bien compris. Nous sommes le 10 juillet.

Recherche sur le pseudo dans Google

Si vous vous amusez à taper Vogelsong dans Google, vous tomberez sur un 1er lien révélant son adresse email.

Mail Vogelsong

Recherche sur le mail

Il suffit ensuite de faire une recherche sur l’adresse mail du camarade gauchiste Vogelsong. Très vite, vous verrez apparaître son nom dans un forum où il a publié le 3 novembre 2005. Il y met son nom. C’est son 1er faux pas.

Vogelsong est Laurent Ferraro

Une photo

En combinant Vogelsong et l’email, vous tombez sur cette page Flickr, où vous avez même droit à une photo du Monsieur, reprise sur un ancien blog. C’est son 2e faux pas.

Laurent Ferraro dans Flickr

Google Images

A l’aide d’une requête sur l’identité du bellâtre, on tombe sur une image mise en cache où vous pourrez apprendre qu’il est contrôleur de ge… On ne se méfiera jamais assez de Google Images et de sa coupe de cheveux !

Laurent Ferraro dans Google Images

Un secret de polichinelle

Une dernière recherche dans Google et nous savons désormais qui est le fameux Vogelsong !

L'identité de Vogelsong

Confirmation par Twitter

Il suffit ensuite de confirmer via une requête dans Twitter via Google.

Laurent Bouvet confirme la relation de Vogelsong avec France Agricole

C’était ma manière très personnelle et démonstrative de rendre hommage à ce Vogelsong que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam. Bon vent à toi, camarade !

Moteurs  / Formateur Veille 

Commentaires

S’il tenait tant à son « anonymat numérique », même moi je fais mieux ;-) Largement…

J’espère qu’il n’a pas été trop loin avec les mauvaises personnes, car il est vraiment facile à identifier… Personnellement, je pars du principe que je suis totalement visible sur le net, même si j’ai toujours pris soin de laisser le moins de traces possibles et de fuir les réseaux sociaux. Non pas que j’aie des trucs à cacher, mais je suis d’un naturel plutôt réservé. Donc je prends encore plus de précautions sous pseudo que dans la vraie vie. Car le net n’oublie rien.

Denis,

Ce monsieur avait choisi le pseudonymat pour s’exprimer. Je n’ai pas connaissance de propos condamnables par loi tenus sur son fil twitter. Rien de racistes, homophobes ou appelant à la violence contre autrui.

Ces gens n’ont pas respecté son droit au pseudonymat, c’est moralement condamnable.

Ne pas aimer pas ses propos politiques ou son ton n’invite pas à vouloir lui causer du tort.

Cher Damien,

Ce type, avec toute une bande de chiens de la vrauche, s’est amusé à harceler des gens qui ne pensaient pas comme lui. J’en ai été la victime collatérale, il y a très longtemps. A la place de Pascal Julie, j’aurais fait exactement la même chose, à l’image de ce que j’ai fait pour DaScritch qui s’est amusé à me harceler sur le JdH en usurpant l’identité d’un mort, Kwelcat.

Ces gens – Vogelsong, DaScritch – à la limite de la schizophrénie ne sont pas respectables parce qu’ils ne respectent aucune règle. Et, je n’ai pour ma part aucun respect pour ce genre d’individus. Il n’a eu que ce qu’il méritait ! J’espère qu’il pourra prendre le temps de faire soigner quelques uns de ses troubles qui relèvent à mon sens de la psychiatrie clinique. Damien, tout le monde, il est pas beau… tout le monde, il est pas gentil. Et là, entre nous, c’était plutôt du méchant.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)