La guerre des moteurs aura-t-elle lieu ?

La domination de Google sur le marché de la recherche Internet n’est-elle pas en train d’étouffer les velléités de ses concurrents ? En dehors de Google, qui capitalise, en France, 90% des parts de marché en terme d’outils de recherche, 4 autres technologies se distinguent clairement :

Que penser du petit dernier, Cuil (prononcez Cool) ? Le concernant, nous est-il encore permis de parler de moteur compte tenu de sa réelle complication à indexer le « vivant » du Web ?

Taille des index

Par un communiqué de presse récent, Google a estimé récemment la taille de l’index du Web à 1000 milliards de pages. Sur quoi se fonde réellement cette information ? Comment la vérifier ? En 2007, Google annonçait 24 milliards de pages indexées là où Yahoo en reconnaissait 17 milliards. Difficile de savoir le vrai dans cette guerre de communication dont l’objet est avant tout de nous raconter de bien belles histoires !

Prenons un exemple de recherche. Sur le mot Exia, voici les résultats des différents moteurs :

L’index de Yahoo serait-il plus grand que celui de Google ?

La pertinence

Selon ses aficionados, la force de Google serait en fait la pertinence. Et pourtant, la grande perméabilité du moteur le plus utilisé au travail des référenceurs amènerait plutôt à penser tout le contraire.

En matière de pertinence, il existe des outils bien plus performants que les moteurs : les méta-moteurs. Citons, à ce titre, plusieurs outils dont :

La pertinence se caractérise avant tout par l’élimination du « bruit », i.e. un ensemble de liens dont l’intérêt par rapport à la recherche est très approximatif. La force des méta-moteurs est d’enlever ce bruit.

D’autres moteurs à venir !

Dans ce contexte de concurrence exacerbée liée à un modèle économique basé sur les régies publicitaires, l’émergence de nouveaux moteurs créés à l’initiative de la puissance publique tels que Quaero changera-t-elle la donne ? L’habitus des utilisateurs semble constituer un frein majeur à l’émergence de nouveaux acteurs. Concernant l’innovation, il y a beaucoup à craindre de la situation de monopole dans laquelle se trouve aujourd’hui Google.


Autres éclairages

Moteurs  / Moteurs de recherche 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)