Les affres de l’auto-hébergement !

J’ai fait le choix, avec le passage à la fibre, de m’auto-héberger. Du coup, l’accès à mes sites devient poreux à une panne de box, de machine ou de pépins au niveau du réseau. Samedi dernier, nous avons eu droit à une 1ère panne de plusieurs heures. Et, à partir de dimanche 16 h 35, nous n’avions plus d’accès Internet. Lundi matin, un technicien mandaté par Free a constaté qu’au niveau du répartiteur de Saint-Eloi-de-Fourques, distribuant la fibre également sur Saint-Paul-de-Fourques, il y avait du signal. Comme la panne était collective, le technicien en déduisit qu’elle provenait du NRO de Pont-Authou. Il m’a rappelé ensuite pour me dire qu’il s’agissait d’un problème d’alignement de la fibre. Je n’y crois pas. Car une autre personne croisée en début d’après-midi venant de Bosrobert était toujours en panne. Ce qui m’indispose profondément chez les FAI, c’est l’absence de transparence dont ils peuvent faire preuve. Free n’a même pas pris soin de déclarer l’incident auprès de Eure THD Normandie, comme il est tenu de le faire.

Quelle solution ?

Au niveau DNS, nous ne disposons pas hélas de la possibilité d’associer un métrique à un enregistrement A (IPv4) ou AAAA (IPv6). La seule chose possible est de mettre en œuvre le round robin, ce qui suppose d’avoir un 2e serveur sous la main. La seule chose qui est possible est d’effectuer une redirection à partir de mon registrar, en l’occurrence la société Gandi. J’ai manqué de présence d’esprit.

Les affres de l'auto-hébergement !

Hébergement /