Contre les fake news, le fact checking ?

Contre les fake news, le fact checkingInternet et les réseaux sociaux sont en train de changer profondément la donne en matière politique et informationnelle. Avec l’émergence des fake news, les sites de fact checking nous permettent de contrôler la parole des pouvoirs en place et aussi de leurs oppositions.

Alors qu’ils avaient fleuri à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012, la plupart des sites de fact checking ont purement et simplement disparu de la circulation. Il faut dire que l’infatuation des médias aux pouvoirs en place les aura profondément décrédibilisés.

L’ancêtre : Hoaxbuster

Hoaxbuster est né en 1999. Ce site est en train de tomber en désuétude, faute de rédacteurs !

HoaxBuster, l'ancêtre qui périclite

Le Monde : les Décodeurs et le Decodex

Le site Les Décodeurs, c’était à l’origine un blog du journaliste Samuel Laurent. Il en est aujourd’hui le responsable. Le site possède un fil RSS. Pensez à l’ajouter à votre agrégateur !

Les Décodeurs, le fact checking du journal Le Monde animé par Samuel Laurent

Le Decodex est un service du journal Le Monde permettant de savoir si un site constitue une source d’informations fiables.

Le Decodex

L’AFP : Factuel

Factuel est une émanation de l’AFP. Il dispose également d’un fil RSS.

Factuel, le site de fact checking de l'AFP

Libération : CheckNews.fr

CheckNews.fr est un moteur de recherche proposé par le journal Libération. Aucun fil RSS spécifique ! Guillaume nous a dégoté le fil RSS.

CheckNews.fr

20 minutes : Fake off

Fake off est une émanation du journal gratuit 20 minutes. Il ne dispose pas de fil RSS spécifique.

Captainfact

Le site Captainfact fournit une extension installable dans votre navigateur pour vérifier les vidéos Youtube.

Captainfact

francinfo : le vrai du faux

FranceInfo vous propose de démêler le vrai du faux.

franceinfo - le vrai du faux

France 24 : les observateurs et info ou intox

Les observateurs sont une émanation de France24. Toi aussi, deviens un observateur !

France 24 - Les observateurs

Et puis, le lundi à 9 h 45, vous pourrez suivre une émission en directe consacrée à l’info ou intox.

ARTE : désintox et Datascience vs Fake

ARTE vous propose une cure de désintox, sans chlorophylle.

ARTE - Désintox

Avec Data Science vs Fake, la chaîne franco-allemande propose de lutter contre les idées reçues.

Data Science vs Fake

Article publié le 26 novembre 2011, mis à jour le 25 février 2012, puis le 14 décembre 2018

Internet  / Fact checking Fake News 

Commentaires

Bonjour,

Petite précision pour le flus RSS spécifique de Libération. Le flux existe ici : http://rss.liberation.fr/rss/100893/. Je l’ai trouvé en affichant la source de la page que tu références.

Pour Fake off de 20 Minutes, la source de la page ne contient qu’un flux RSS de l’ensemble du journal.

Continue comme ça, tes billets m’intéressent toujours autant. Merci :-)

@Guillaume

Merci pour le flux et pour le commentaire.

Bonjour,
Les décodeurs ? Mmm, m’ont toujours fait penser à certains sur France-C qui voient Poutine derrière chaque pot de fleurs… ;-)

@patator

Quand c’est pas Donald Trump ou Xi Jinping ou la Corée du Nord…

Je viens de passer une demi-heure a essayer de retrouver un article de « fact-checking » qui m’avait particulierement chockee au mois de decembre.

Il s’agissait des allocutions du gouvernement au sujet des morts en manifestation, qui s’ennorgueillait que la police n’ait pas encore provoque de morts, et s’inquietait (comprendre menacer) que cela arrive. La question etait approximativement : Zineb a t-elle ete tuee par un tir de la police? Le media donnait raison au gouvernement (cad ne repondait pas clairement du tout, laissant l’interpretation ouverte sur l’idee qu’elle aurait pu simplement mourir des suites de son operation (operation due au tir de la police) …!!!).

Zineb Redouane, victime d’un tir a la tete alors qu’elle fermait ses volets, dans SON appartement.

Paradoxalement en cherchant cet article, j’ai decouvert http://www.fawkes-news.com ; dont on peut penser ce que l’on veut (apparamment un probleme avec les francs-macons) mais qui, au regard de ses archives, a eu pas mal d’avance pour denoncer la violence politique qui s’exerce dans nos rues, entre autres basses manoeuvres.

Bien que je suive d’un oeil distrait les flux de fact-checking, je ne peux m’empecher de les laisser de cote autant que possible.

A se poser en tant que verificateur de faits, je trouve qu’il y-a comme un deni d’avouer son parti pris facilement trompeur.
On le retrouvera dans la forme. Il y-a des NON categoriques dans certains cas, et pour d’autres, des NON entres les lignes, a demi mots, sans relever l’hypocrisie des personnes incriminees et sans donner TOUTES les informations qui sont a leurs dispositions, du moins celles qu’ils sont en droit de donner (je pense la a un article recent ou ils refusent simplement de donner la parole a l’accuse alors qu’ils ont son temoignage).
Lorsque ce n’est pas carrement le site mere qui continue sa propagande malgre les faits verifies par leur propre service de « fact-checking » … (un autre article pour le cas precedent, ou ils n’assumaient pas de rappeller la mort de Zineb Redouane vingt jours plus tard).

Bref, fake news, appauvrissement du langage? fact checking, appauvrissement des enquetes?

Je prefere allez voir les bords opposes de ceux qui assument leur parti pris (et cela ne les empeche pas toujours de citer leurs sources), apres tout le tribunal ce n’a jamais ete mon truc et puis franchement, ce n’est pas sa mes media favoris.

@marmote

Les Décodeurs ont bien parlé de Zineb Redouane.

Certes, mais l’article en question, je n’arrive plus a le retrouver, et le monde a poste des articles a la suite, relayant les propos inconsideres de personnes ignares sans y apportes les precisions necessaires.

@marmotte

L’article de Samuel Laurent est à charge contre Macron. Sans ambiguïté.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)