Quand LMI relaie la partialité !

Sans aucune forme de discernement ou presque, LMI se fait, une fois de plus, le porte-flingues des anti-libristes. Jugez-en par vous-mêmes.

Sur le portail de la revue, le 15 décembre 2008, Vincent Delfau, « journaliste », reprend à son compte l’étude de Bit9 sur les produits qualifiés de moins sûrs pour les entreprises sans qu’on ait au passage la moindre information sur les modalités de ce classement. Les « bafouillis » de l’article ne nous sont d’aucun secours. On n’y comprend rien.

Parmi les 4 1ers du top 12, se trouvent Firefox, Vmware Player, Java. MSN arrive en 12ième position. Seulement ? Et Internet Explorer ? Et SQL Server ? Tous ces produits font pourtant l’objet d’alertes incessantes publiées notamment sur le site du CERTA.

Pourquoi autant de partialité de la part de la société Bit9 ? Un coup d’œil sur la page « Partenaires » vous permettra peut-être d’avoir un élément d’explication. Ça se mérite d’être partenaire, non ?

Dans le même LMI, François Lambel signe un billet au titre évocateur « Record de rustines pour finir l’année avec Microsoft » en date du 10 décembre 2008. Vincent Delfau n’a, semble-t-il, pas pris le temps de lire la prose de son confrère et néanmoins collègue.

Sécurité  / Open Source Presse informatique Sécurité informatique 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)