Un serveur de temps sur Fedora

Network Time ProtocolC’est une des tâches prioritaires à réaliser à l’occasion de l’installation d’un serveur Linux.

Installer les paquets ntp et ntpdate

Pour installer le serveur Ntp sur votre distribution Fedora, tapez en ligne de commande yum install ntp. Il est en général pré-installé sur la plupart des distributions. Pensez à installer également la commande ntpdate : yum install ntpdate.

Synchronisation horaire

En premier lieu, synchronisez l’horloge de votre Fedora à l’aide de la commande ntpdate :

ntpdate fr.pool.ntp.org

Configuration du service ntpd

Veillez, tout d’abord, à ce que le pare-feu de votre distribution autorise la sortie de paquets vers udp/123.

Editez le fichier /etc/ntp.conf et remplacez les serveurs du x.fedora.pool.ntp.org par x.fr.pool.ntp.org. Mettez en place le service à l’aide de la commande systemctl enable ntpd et démarrez-le à l’aide de systemctl start ntpd. That’s all folks ! La commande ntpq -p vous permet de vérifier les serveurs avec lesquels vous êtres synchronisé !

Vous devez vous assurer au niveau du pare-feu que votre machine accepte les connexions entrantes sur le port udp/123.

Pour permettre aux autres machines du réseau local ( 192.168.1.0/24 dans l’exemple ci-dessous) de se synchroniser à leur tour sur cette machine, ajoutez au fichier de configuration /etc/ntp.conf :

restrict 192.168.1.0/24

Dès lors, vous pouvez synchroniser vos machines locales avec ntpdate ou le démon ntp sur ce serveur de temps local.

Réseau  / Fedora Formateur Fedora Formateur Linux Network Time Protocol Ntp Serveur de temps Synchronisation horaire 

Commentaires

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)