Les serveurs NTP Microsoft et Google, outils de collecte de données personnelles

Les serveurs NTP Microsoft et Google, outils de collecte de données personnelles

C’est hier seulement que j’ai appris l’existence d’un serveur de temps estampillé Google, time.google.com. Je connaissais déjà celui de Microsoft, time.windows.com, configuré par défaut sur tous les systèmes Windows. Ces deux serveurs NTP sont à bannir. Ce sont des outils de collecte des données d’activité de vos ordinateurs et c’est pour ça que les deux géants de l’informatique vous les proposent si gentiment.

Les serveurs du pool ntp.org

Sous Windows, pour changer votre serveur de temps, vous disposez de la commande suivante :

w32tm /config /update /manualpeerlist:fr.pool.ntp.org /syncfromflags:MANUAL

Pour vérifier votre configuration :

w32tm /query /status /verbose

Le port udp/123 doit être ouvert en sortie !

Les serveurs de temps NTP français ouverts de strate 2

Les serveurs de la strate 1 faisant l’objet d’un accès réservé, vous pouvez utiliser les serveurs de temps NTP français ouverts de strate 2 :

Pour les Normands, vous pouvez utiliser les serveurs NTP des universités de Caen, de Versailles et d’Angers. Là, vous êtes sûr au moins de ne pas être tracé !

w32tm /config /update /manualpeerlist:"ntp.unicaen.fr ntp.uvsq.fr ntp.univ-angers.fr" /syncfromflags:MANUAL

Réseau  / Ntp 

Commentaires

Bonjour,

Je ne comprends pas trop ce qu’on peut collecter comme données personnelles avec un serveur NTP. Avez-vous plus d’informations svp ?

Cordialement

@Marcel

Les ip publiques des routeurs desquelles partent les requêtes, donc la géolocalisation. Et les périodes d’activité des machines !

Bonjour,

et sous Linux ?

@arnauld

Sous Linux, il y a chrony.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)